Donnez votre avis

Google Pixel 4 : un radar pour révolutionner la reconnaissance faciale

Benjamin Walewski - mardi 30 juillet 2019 - 20:00
Google Pixel 4 : un radar pour révolutionner la reconnaissance faciale
Le prochain Pixel 4 utilisera la reconnaissance faciale, musclé grâce à une opération de scans de personnes prises au hasard.

(CCM) — La semaine dernière, on apprenait que des employés de Google jouaient les photographes de rue et proposaient à des passants de se laisser tirer le portrait contre des cartes cadeaux d'une valeur de 5$. Le but étant de recueillir des données pour améliorer le système de reconnaissance faciale de ses futurs smartphones. Une amélioration qui sera en réalité implémentée dans le futur Pixel 4.

Google a en effet confirmé au site américain The Verge (en anglais) que toute l'opération de scans des visages de passant avait pour but d'améliorer le système de reconnaissance faciale native du Pixel 4. Car Google a également officiellement annoncé sur son blog (en anglais) et en vidéo que son prochain smartphone sera déverrouillable grâce à la reconnaissance faciale. Mais si ce système existe déjà sur de nombreux autres appareils, Google a la ferme intention de monter d'un cran et de laisser Apple et son FaceID loin derrière.

Car là ou il faut se positionner en face de son smartphone pour activer la reconnaissance faciale, Google promet que le Pixel 4 pourra être déverrouillé peu importe la position de l'appareil. En plus de projecteurs de points, de capteurs de profondeur et de capteur infrarouge, le Pixel 4 va également embarquer un capteur de mouvement et un radar qui permettront de déterminer si l'utilisateur fait un geste signifiant qu'il veut déverrouiller son smartphone, comme le prendre sur une table par exemple.

Et ce n'est pas tout car ce système de radar, appelé Soli, permettra d'utiliser son smartphone sans même le toucher. D'un simple geste, il sera possible de passer une chanson ou de prendre un appel. Et histoire de contenter les personnes qui pourraient lui reprocher l'utilisation un peu exagérée de données biométriques, Google a déjà annoncé que celles-ci seraient stockées sur la puce sécurisée Titan M de l'appareil et non pas sur ses serveurs.

Photo : © Google.

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaire

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme