Donnez votre avis

Un appel à la grève des réseaux sociaux les 4 et 5 juillet

Félix Marciano - mardi 2 juillet 2019 - 11:43
Un appel à la grève des réseaux sociaux les 4 et 5 juillet
L'un des fondateurs de Wikipédia invite les internautes à boycotter les réseaux sociaux pour lutter contre l'emprise des empires numériques.

Facebook, Instagram et autre Twitter risquent de voir leur fréquentation chuter cette semaine. Et plus exactement les 4 et 5 juillet. Pas pour des raisons techniques, mais en raison d'un appel à la grève lancé il y a quelques jours par Larry Sanger, l'un des fondateurs de Wikipedia, l'incontournable encyclopédie en ligne.

Dans un billet de son blog daté du 25 juin, ce fervent défenseur du partage des connaissances invite en effet les internautes du monde à ne pas utiliser les réseaux sociaux au moins une journée, entre le 4 et le 5 juillet, sauf pour indiquer qu'ils participent à la grève. Ce mouvement de protestation s'inscrit dans la lignée d'une autre publication de Larry Sanger, la Déclaration d'indépendance numérique, un manifeste contre l'emprise des sociétés commerciales sur Internet.

"L'humanité a été utilisée avec mépris par de vastes empires numériques. Ainsi, il est maintenant nécessaire de remplacer ces empires par des réseaux décentralisés d'individus indépendants, comme dans les premières décennies d'Internet", s'insurge Larry Sanger, qui poursuit en expliquant comment les géants de la high-tech ont profité de leur hégémonie pour agir selon leurs propres intérêts, en utilisant les individus comme de vulgaires marchandises, sans aucune considération pour leurs données personnelles et leur vie privée. Rejoignant en partie les règles édictées par le RGPD, il appelle ainsi à la création de réseaux sociaux complètement décentralisés en énonçant neuf principes fondateurs concernant la liberté de publication indépendamment de toute entreprise, la propriété exclusive des données personnelles, l'interdiction des écoutes privées, le contrôle des normes et des protocoles, etc. Et de conclure en appelant à signer une pétition sur Change-org.

Il est évidemment trop tôt pour savoir si la grève sera suivie – il est peu probable que les innombrables adolescents adeptes des réseaux sociaux y participent, ne serait-ce que quelques heures... –, et pour connaître l'impact du manifeste de Larry Sanger. Il faut juste souhaiter que ce mouvement et cette déclaration aideront certains à mieux prendre conscience de pratiques et de dérives de plus en plus inquiétantes...

Illustration : © PXhere
Ajouter un commentaire

Commentaires

Heureusement que des individus de cette trempe existent. Vive Wikipédia, Wikimédia et les autres
je réponds c est des connerie tout ça !
Pierrecastor
Messages postés
35573
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 octobre 2019
3137 -
La grève des réseaux sociaux, ça fait plus de dix ans que je pratique et je m'en porte très bien. ;-)
Et la pétition est hébergée par… Change.org. Super. Et pourquoi pas une pétition Facebook tant qu’on y est ?
Ensuite, pour beaucoup d’utilisateurs (sans doute la majorité), cette grève est techniquement trop complexe à mettre en œuvre parce que ce ne sont pas eux qui se connectent aux réseaux sociaux mais les réseaux sociaux qui viennent les chercher notamment par les notifications…
Bloquer les notifications pour juste une journée de grève, c’est trop complexe pour que ça soit suivi.

Mais de toutes façons, le but est de communiquer sur le fait que les réseaux sociaux, c’est mal. Il n’y aura pas de stats, donc peu importe que la grève soit suivie ou non, l’important est que les médias en parlent, et là ça fonctionne déjà (la preuve).
Marsupi68
Messages postés
237
Date d'inscription
vendredi 26 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 octobre 2019
2 > Pols12 -
Bloquer les notifications .../... c’est trop complexe...
Mais pas du tout, je n'ai aucune notifications et y a rien de bien compliquer là-dedans.
Commenter la réponse de OW60