Donnez votre avis

WeTransfer se trompe de destinataires dans l'envoi de fichiers

Félix Marciano - mardi 25 juin 2019 - 19:42
WeTransfer se trompe de destinataires dans l'envoi de fichiers
Le célèbre service de transfert de fichiers via Internet a reconnu avoir fait une erreur. Sans donner d'explication précise...

Créé en 2009, WeTransfer fait incontestablement partie des meilleurs services de transfert de fichiers via Internet. Réputé à juste titre pour sa simplicité d'utilisation, il permet d'envoyer rapidement de documents assez "lourds" à des correspondants – jusqu'à 2 Go gratuitement, et jusqu'à 20 Go avec la formule payante. Bref, il fait figure de référence auprès de tous ceux qui doivent partager de gros fichiers, pour des besoins personnels ou professionnels.

Seulement voilà, dans un communiqué officiel, la société vient de signaler un incident assez curieux. De fait, suite à un mystérieux problème technique, des fichiers auraient été envoyés à involontairement à de mauvais correspondants entre le 16 et le 17 juin. Selon WeTransfer, il s'agirait d'une erreur d'adressage, une confusion s'étant visiblement produite dans les e-mails des destinataires. Résultat, des personnes non concernées auraient reçu un message indiquant que des fichiers provenant d'expéditeur inconnus non demandés étaient à leur disposition.

Bien évidemment, dès que l'erreur a été signalée, WeTransfer a aussitôt informé les utilisateurs potentiellement concernés ainsi que les autorités compétentes et bloqué les liens de téléchargement afin d'éviter toute récupération de fichiers. Pour autant, la société ne donne aucun détail sur l'origine précise du problème. Ni sur les mesures de sécurité mises en oeuvre pour le corriger. Mais pour exceptionnel qu'il soit, cet incident a de quoi inquiéter les innombrables utilisateurs de services de stockage et de transfert de fichiers dans le cloud, qui font souvent transiter des documents confidentiels. Une affaire brumeuse, qui, espérons-le, restera unique...

MAJ du 26 juin
Dans un deuxième communiqué, l'entreprise estime, après investigation, que 2,5 % de ses utilisateurs auraient été touchés par ce problème. Ce qui représenterait tout de même un peu plus d'un millions d'internautes concernés dans le monde. Il semblerait en outre qu'il s'agisse d'un acte de malveillance, causé par un pirate ayant ajouté des destinataires non souhaités aux mails de service indiquant la disponibilité de fichiers. Visiblement, WeTransfer souhaite faire preuve de transparence dans cette étonnante affaire.

Illustration : © WeTransfer

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaire

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme