Menu
Donnez votre avis

L'arnaque aux clés USB piégées revient en France

Félix Marciano - jeudi 16 mai 2019 - 16:11
L'arnaque aux clés USB piégées revient en France
Attention, danger : des clés USB contenant des logiciels malveillants sont déposées dans des boîtes aux lettres pour piéger es curieux.

La gendarmerie du Nord a lancé l'alerte hier, appelant les habitants des Hauts-de-France à la plus grande prudence. En effet, depuis quelques jours, des particuliers ont la surprise de découvrir dans leur boîte aux lettres une clé USB de provenance inconnue. Poussés par une curiosité assez naturelle, certains n'ont pas hésité à la brancher sur leur ordinateur, sans prendre conscience du danger encouru.

Car, bien évidemment, il s'agit d'une arnaque. Ces clés anonymes contiennent des logiciels malveillants destinés à récupérer des données personnelles des victimes. "Nous vous invitons à ne pas utiliser de clé USB que vous avez trouvée dans votre boîte aux lettres ou dans un lieu public. Ne tentez pas de découvrir ce qu’elle contient, mais détruisez-la", préviennent les gendarmes sur Facebook.

Cette escroquerie n'est pas nouvelle. Il y a deux ans, une vague avait déjà frappé la même région, près de Villeneuve-d’Ascq. Et cette première campagne avait fait des dégâts, car certains habitants n'avaient pas résisté à l'envie de voir ce que la clé trouvée contenait, parfois pour tenter d'identifier son propriétaire...

Or, il suffit de brancher une clé piégée pour qu'un virus s'installe, pour dérober personnelles ou bloquer l'ordinateur, en échange d'une rançon. Le danger est encore plus grand aujourd'hui, depuis l'apparition de clés capables de détruire physiquement les composants d'un ordinateur en envoyant une décharge électrique sur le port USB. C'est le principe des clés dites USB killer, qu'un étudiant a utilisé en avril dernier aux Etats-Unis pour faire griller 66 PC dans son université. La prudence s'impose donc, surtout si cette vague s'étend à d'autres régions française, comme la gendarmerie le craint...

Illustrations : © PXhere
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme