Menu
Donnez votre avis

Démanteler Facebook, la polémique prend de l'ampleur

Hervé Didier - lundi 13 mai 2019 - 17:17
Démanteler Facebook, la polémique prend de l'ampleur
L'idée de découper Facebook en trois pour isoler WhatsApp et Instagram a du succès. Après une semaine de polémique sur l'avenir du réseau social, Mark Zuckerberg lui-même est obligé de réagir officiellement.

(CCM) — Lancée la semaine dernière par un ancien co-fondateur, la proposition de démanteler Facebook séduit aussi bien le grand public que les pouvoirs publics et les experts du secteur. Mais en interne, il est hors de question de laisser s'installer l'idée d'une scission.

C'est ce principe d'un seul et même groupe que Mark Zuckerberg a défendu lors de son passage télévisé sur France 2. Le fondateur de Facebook a rappelé que face aux problèmes de protection des données privées la solution n'est pas de réduire la taille de son entreprise.

Dans une tribune publiée dans le New-York Times (lien en anglais), le vice-président du groupe Nick Clegg défendait la même ligne officielle : seule l'immense puissance financière de Facebook permet d'investir les milliards de dollars nécessaires à la sécurité des utilisateurs du réseau social.

A l'opposé, les tenants d'une scission de Facebook estiment que la toute-puissance du réseau social est un frein au développement de nouvelles solutions de protection des Internautes. Dans ce sens, la proposition de Chris Hugues lancée la semaine dernière a fait l'effet d'une bombe. Pour l'ancien co-fondateur du réseau social, il est temps de séparer Facebook, WhatApp et Instagram, pour recréer une saine concurrence entre les trois entités.

La scission de Facebook n'est peut-être pas encore pour demain, mais si Mark Zuckerberg a jugé utile de s'exprimer lui-même, c'est que le sujet vaut bien un débat.

Photo : © glic – 123RF.com
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Jhj