Donnez votre avis

Les ventes de smartphones sont encore en baisse

Benjamin Walewski - jeudi 2 mai 2019 - 20:13
Les ventes de smartphones sont encore en baisse
Le premier trimestre 2019 a confirmé la tendance : les consommateurs achètent de moins en moins de smartphones.

(CCM) — Cela fait déjà plus d'un an que le marché mondial des smartphones fait grise mine, et le premier trimestre 2019 confirme la tendance à la baisse amorcée il y a déjà six trimestres. Selon les chiffres du cabinet IDC, il s'est vendu 310,8 millions de smartphones au premier trimestre 2019, alors qu'il s'en était vendu 332,7 millions à la même période en 2018. Une baisse de 6,6% qui devrait sans doute s'amplifier.

Du côté des industriels, on accuse le coup. Si Samsung reste toujours le premier constructeur mondial, ses ventes ont connu un net ralentissement au premier trimestre 2019, et le fabricant sud-coréen passe de 23,5% à 23,1% de parts de marché. Samsung arrive à sauver les meubles mais ne peut plus compter sur Apple pour le protéger de ses concurrents chinois. En effet, la marque à la pomme connaît une chute spectaculaire en passant de 52,2 millions d'unités vendues à 36,4 millions. Une chute de 30,2% qui confirme les difficultés d'Apple sur le marché du mobile.

A qui profite cette chute ? Sans surprise, au très gourmand constructeur chinois Huawei, qui a presque doublé sa part de marché en un an, en passant de 11,8% au premier trimestre 2018 à 19% au premier trimestre 2019. Fini de jouer les outsiders, Huawei est désormais en passe de devenir le premier constructeur mondial et ce n'est qu'une question de temps avant que l'entreprise de Shenzhen ne supplante Samsung. Même s'il sera difficile de soutenir une croissance de 50,3% comme ce trimestre, Huawei va sans doute profiter des problèmes d'Apple et de Samsung pour tirer son épingle du jeu.

Le reste du podium est partagé entre Xiaomi, Vivo, Oppo. Si la première marque accuse aussi une baisse de ses ventes, elle se maintient juste au dessus de ses deux concurrents chinois. Cependant, ils pourraient aussi être victimes de l'appétit de Huawei et de la baisse généralisée des ventes, qui s'explique en partie par le fait que les consommateurs préfèrent désormais garder leur appareil plus longtemps.

Photo : © Huawei.