Menu
Donnez votre avis

Firefox et Chrome veulent lutter contre les demandes de notifications

Félix Marciano - mercredi 3 avril 2019 - 16:31
Firefox et Chrome veulent lutter contre les demandes de notifications
Les navigateurs Web devraient intégrer des fonctions de filtrage pour éviter les demandes de notifications qui envahissent les sites.

De plus en plus de sites Web proposent désormais d'afficher des notifications, pour indiquer aux utilisateurs qu'un nouveau contenu est disponible, par exemple. Un procédé similaire à celui des applis mobiles et abondamment utilisé par les sites d'information. Mais si l'idée est bonne et pratique, notamment pour recevoir des alertes de l'agenda Google Calendar, la multiplication des demandes de permission peut vite s'avérer pénible, voire répulsive. C'est pourquoi Mozilla et Google travaillent sur des fonctions destinées à limiter les propositions de notification dans leurs navigateurs respectifs, Firefox et Chrome.

Pour l'heure, Mozilla semble plus avancé dans ses réflexions. Selon l'étude que la fondation a menée, moins de 3 % des demandes pour autoriser notifications sont acceptées. Et près de 19 % de ces demandes ont amené les visiteurs à quitter le site immédiatement ! Et on les comprend. Rien de pire qu'un site qui propose d'emblée, dès la première visite, d'afficher des notifications, avant même que l'on ait pu se faire une idée sur son contenu. Face à ce problème qui va grandissant, Mozilla va explorer deux voies.

La première, testée dans Firefox Nightly, consiste à bloquer systématiquement toutes les demandes d'abonnement aux notifications, et à ne les afficher que si l'internaute interagit avec le site, en cliquant sur une icône en forme de bulle. La seconde repose sur une méthode statistique, en analysant le comportement d'utilisateurs de la version 67 de Firefox face aux propositions. Au terme de ces expérimentations, Mozilla implantera dans Firefox un outil permettant de mieux gérer les demandes, ce qui devrait contribuer à améliorer les séances de navigation.

Google réfléchit aussi de son côté à la question, en cherchant une solution plus efficace que la liste blanche déjà disponible dans Chrome, jugée trop contraignante et peu efficace. la firme de Mountain View n'a pas encore donné de détails quant à la méthode qui serait mise en place, mais cil est probable qu'elle se fonde également sur l'interaction ou l'engagement d'un internaute avec un site.

Il faut donc s'attendre à voir apparaître des outils de filtrage dédiés aux demandes de notifications dans de prochaines mises à jour des deux navigateurs phares.

Illustration : © Fondation Mozilla
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme