Menu
Donnez votre avis

Facebook : une section actu ouverte aux médias de confiance

Benjamin Walewski - mercredi 3 avril 2019 - 13:34
Facebook : une section actu ouverte aux médias de confiance
Mark Zuckerberg voudrait créer une section dédiée à l'actualité sur Facebook, alimentée par des "médias de qualité".

(CCM) — Régulièrement pointé du doigt pour la façon dont il laisse les fakes news se propager, le réseau social Facebook aurait semble-t-il une nouvelle stratégie pour lutter contre la désinformation. En effet, Facebook pourrait dans les prochains mois créer une nouvelle rubrique dédiée à l'actualité et aux informations, que Mark Zuckerberg imagine nourrie par des "médias de haute qualité".

C'est en effet ce que le patron de Facebook a affirmé dans un entretien vidéo, publié sur son propre compte (lien en anglais), avec Mathias Döpfner, patron du groupe de presse allemand Axel Springer (propriétaire notamment des quotidiens Die Welt et Bild). Dans cet entretien s'inscrivant dans une série de discussion sur le "futur de la technologie et de la société", Zuckerberg explique que cette section viserait à fournir aux utilisateurs de Facebook de l'information "digne de confiance" et à trouver des solutions "qui aident les journalistes du monde entier à faire leur travail important".

Mais c'est justement sur ce dernier point crucial que Zuckerberg est assez flou. D'une part, s'il parle du fait que les médias pourraient être rémunérés pour fournir des contenus, il n'indique clairement pas comment : via une plus grosse part de revenus ou via une licence d'achat spéciale ? Mystère. D'autre part, si Mark Zuckerberg prend soin de préciser qu'il n'y aurait pas de journaliste directement chez Facebook, il ne donne pas d'explications sur comment seraient sélectionnés les partenaires ou les articles. Ni encore moins ce que Facebook définit comme un "média de qualité". Que Facebook puisse décider si tel ou tel média a le droit de parole ou non, ce n'est pas vraiment rassurant... Enfin, certains mauvais esprits y voient surtout une réponse à la nouvelle offre d'abonnement presse News+ d'Apple. Ce qui n'est pas impossible.

Quoi qu'il en soit, on ne pourra plus reprocher à Mark Zuckerberg de ne pas écouter les critiques faites à son entreprise sur les fake news ou la confidentialité puisqu'il semble en avoir fait sa priorité.

Photo : © catwalker - Shutterstock.com

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme