Menu
Donnez votre avis

Oui.sncf permet d'acheter des billets de train via Facebook

Félix Marciano - mercredi 20 mars 2019 - 13:44
Oui.sncf permet d'acheter des billets de train via Facebook
Le site de vente en ligne de la SNCF propose désormais de réserver et de payer des billets de train directement depuis la messagerie du réseau social.


La SNCF fait un pas de plus vers le tout numérique. Et s'il était déjà possible d'effectuer nombre d'opérations en ligne, via le site et l'appli Oui.sncf, l'agence de voyage de la SNCF, une nouvelle est franchie aujourd'hui avec la recherche la réservation et l'achat de billets de train directement depuis Facebook.

En pratique, une fois connecté sur son compte, n'importe quel utilisateur du réseau social peut entrer en conversation avec Ouibot, le robot conversationnel de Oui.sncf, via Messenger, la messagerie de Facebook, et entamer une discussion en langage naturel pour rechercher des horaires et acheter des billets. Bien entendu, il faut préciser les gares de départ et d'arrivée ainsi que les dates et les plages horaires désirées, le robot s'occupant ensuite de chercher et de proposer les trains correspondant aux critères définis. On peut conclure l'achat directement dans Messenger, via un paiement sécurisé, à condition toutefois d'avoir au préalable un compte Oui.sncf avec une carte bancaire active. Il semblerait qu'en l'absence de solution de type Google Pay, tout ne soit pas encore complètement intégré à ce niveau. On peut supposer que Oui.sncf fera évoluer son système au fil du retour d'expérience de ses utilisateurs.

Si cette nouvelle méthode ne manquera sans doute pas d'intéresser les clients de la SNCF possédant un compte Facebook – qui totalise près de 35 millions d'utilisateurs en France –, elle fait aussi débat. Des organisations syndicales et des associations de voyageurs s'inquiètent en effet de la numérisation grandissante des services de la SNCf, qui s'apparente à une marche forcée, en soulignant la vitesse à laquelle les guichets disparaissent dans les gares – à la gare de Lyon, par exemple, en plein Paris, il ne reste plus que 23 guichets contre 70 il y a seulement tris ans... Quid du public rétif à la technologie qui refuse l'emploi systématique d'un smartphone et des personnes âgées qui ont besoin d'un contact physique ? Et que dire des offres telles que Ouigo qui ne sont disponibles qu'à travers des outils numériques (Web et appli) ? Le passage au tout numérique à très grande vitesse risque fort de laisser des usagers sur le quai...

Illustration : © SNCF
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme