Menu
Donnez votre avis

Q : la première voix non genrée pour assistant vocal

Félix Marciano - mardi 12 mars 2019 - 17:14
Q : la première voix non genrée pour assistant vocal
Des chercheurs danois ont mis au point une voix neutre, ni masculine, ni féminine, destinée aux assistants intelligents.

Le numérique est-il masculin ou féminin ? Ni l'un, ni l'autre, évidemment. Pourtant, à une époque où la lutte pour l'égalité entre hommes et femmes prend chaque jour de l'ampleur, certains trouvent étrange, pour ne pas dire gênant, que la plupart des voix synthétiques soient systématiquement féminines. C'est le cas sur de nombreux systèmes de guidage par GPS, mais aussi sur la plupart des assistants intelligents,tels Alexa d'Amazon ou Siri, d'Apple. De là à en conclure que les tâches d'assistanat doivent nécessairement échoir à des femmes, il n'y a qu'un pas que les militants pour l'égalité refusent de voir franchir.

Et c'est pour combattre cette forme insidieuse de ségrégation que les membres d'Equal AI, un collectif qui milite pour développer les aspects éthiques de intelligence artificielle, ont eu l'idée de créer une voix synthétique totalement neutre. En travaillant conjointement avec des linguistes, des ingénieurs et des techniciens, ils ont fait appel à des volontaires pour enregistrer des voix non genrées, ni masculines, ni féminines. Après avoir fait écouter les enregistrements à des milliers d'auditeurs, ils se sont concentrés sur une voix, qu'ils ont ensuite traitée dans le domaine fréquentiel afin d'en retirer toute intonation caractéristique pour aboutir à la neutralité souhaitée.

Baptisé Q, le résultat est effectivement une voix au genre indéfinissable, de type androgyne, comme on peut le constater sur la démonstration audio interactive mise en ligne. Le but de cette initiative résolument militante est de sensibiliser à la fois le public et les grands acteurs industriels quant à la question du genre qu'il faut attribuer aux objets et services technologiques qui envahissent progressivement notre quotidien. S'il n'est pas certain que Q finisse effectivement dans un assistant vocal signé Google ou Amazon, la démarche a au moins le mérite d'être originale.

Illustration : © Equal AI

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de jumulka