Menu
Donnez votre avis

Facebook : un futur "axé sur la confidentialité" ?

Benjamin Walewski - jeudi 7 mars 2019 - 22:06
Facebook : un futur
Pour Mark Zuckerberg, la reconstruction de Facebook se basera sur la vie privée et la confidentialité

(CCM) — S'il est inutile d'énumérer tous les récents scandales impliquant Facebook, ils ont tous pour point commun le fait que le réseau social a traité par dessus la jambe la question de la confidentialité et de la protection des données des utilisateurs. En conséquence de quoi, ceux-ci ont fini par s'agacer - à raison - et les pouvoirs publics ont également commencé à critiquer la façon dont Facebook gérait ses données. Il aura fallu au moins ça pour faire réagir Mark Zuckerberg, qui envisage désormais le futur de Facebook centré sur la confidentialité.

Dans un très long billet d'humeur (lien en anglais), Zuckerberg livre le fond de sa pensée et dresse une ébauche de l'avenir de Facebook. Zuckerberg pense "qu'une plate-forme de communication axée sur la confidentialité" remplacera à terme "les plates-formes ouvertes d'aujourd'hui". Selon le patron de Facebook, les gens préfèrent "l'intimité des communications à deux ou avec quelques amis" et se base sur la croissance rapide des "messages privées, des stories éphémères et des groupes privés réduits" pour faire ce constat.

D'où l'idée de Zuckerberg de réorienter Facebook en ce sens. L'idée est recentrer le réseau sur les interactions privées en petit comité et l'éphémérité des contenus, mais également de généraliser le chiffrement de bout en bout pour assurer la confidentialité et de stocker les données sécurisées dans des pays "ne violant pas les droits de l'homme ou la liberté d'expression". Un pari risqué pour Zuckerberg, qui risquerait de fâcher certains gouvernements. Enfin, Zuckerberg voit aussi l'avenir de son réseau dans l'interopérabilité des services.

Ce dernier point est loin d'être anodin, car les équipes de Facebook auraient d'ores et déjà commencé à travailler dessus. En effet, un récent article du New York Times annonçait que Facebook avait l'intention d'unifier les plateformes de ses trois messageries pour rendre compatible Instagram Direct, Messenger et WhatsApp. Le fonctionnement de WhatsApp est d'ailleurs cité comme meilleur exemple de ce que pourrait devenir Facebook. Zuckerberg indique qu'il y aura toujours une dimension publique pour découvrir des contenus et de nouvelles personnes, mais on se doute que le fil d'actu que l'on connaît pourrait bientôt devenir un souvenir.

Faut-il croire aux vœux pieux de Mark Zuckerberg et lui faire confiance ? L'avenir nous le dira, mais quoi qu'il en soit, il fait preuve d'une rare lucidité en écrivant "franchement, nous n’avons pas actuellement la réputation de créer des services de protection de la vie privée". On ne saurait mieux dire, mais cette prise de conscience, même tardive, pourrait bien être positive pour tous les utilisateurs.

Photo : © Frédéric Legrand - COMEO - Shutterstock.com
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Goualisaid