Menu
Donnez votre avis

Le partage de comptes coûte 2,3 milliards de dollars par an à Netflix

Hervé Didier - lundi 4 mars 2019 - 08:18
Le partage de comptes coûte 2,3 milliards de dollars par an à Netflix
Une étude évalue à 2,3 milliards de dollars le manque à gagner annuel pour la plateforme. Qui sont les adeptes du partage de comptes sur Netflix ?

(CCM) — Entre amis ou en famille, les abonnés Netflix sont de plus en plus nombreux à partager leurs codes d'accès à la plateforme de streaming vidéo, pour économiser sur le coût de l'abonnement. Jusqu'à présent, la plateforme a fermé les yeux sur cette pratique. Mais le phénomène prend de l'ampleur.

Le manque à gagner pour Netflix a été évalué par une étude que vient de publier CordCutting (lien en anglais). On apprend ainsi qu'environ 15 % des consommateurs de Netflix utilisent le compte d'un autre abonné. En extrapolant ce résultats aux 137 millions d'abonnés de la plateforme dans le monde, le coût annuel est estimé à 2,3 milliards de dollars. Sur d'autres services, le phénomène est encore plus répandu : 16,5 % des clients d'Amazon Prime Video (pour un coût annuel évalué à 450 millions de dollars) et 19,2 % des abonnés à Hulu partagent leurs comptes.

Le rapport analyse également le profil et le comportement des adeptes du partage de comptes. Le phénomène semble très répandu. Les seniors ne sont pas en reste : ils sont 10,9 % à accéder à Netflix via le compte de quelqu'un d'autre. Mais sans surprise, les utilisateurs les plus jeunes sont les premiers concernés, à 18,1 % des millenials. Avec qui partage-t-on ses codes d'accès ? C'est d'abord une pratique familiale : 38 % utilisent l'abonnement de leurs parents, 14 % d'un frère ou d'une sœur et même 3 % utilisent les codes de leur enfant... C'est aussi une pratique entre amis (11 %) ou entre colocataires (1,5 %).

En moyenne, le partage de compte dure 26 mois sur Netflix. Multiplié par les 10,99 € d'abonnement mensuel pour un accès avec deux écrans disponibles en simultané, l'économie peut être importante pour les adeptes du partage de codes. Pour contrer ces pratiques, la solution technologique existe déjà. En janvier, la start-up Synemedia présentait au CES de Las Vegas une intelligence artificielle capable de détecter les fraudeurs. A ce jour, Netflix n'a pas communiqué sur ses intentions.

Photo : © Kaspars Grinvalds – Shutterstock.com
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de alain.yz