Menu
Donnez votre avis

Smartphones pliables : aussi peu fiables que viables ?

Félix Marciano - mercredi 27 février 2019 - 15:13
Smartphones pliables : aussi peu fiables que viables ?
Très à la mode chez les constructeurs, les smartphones pliables vont devoir faire leurs preuves pour espérer séduire le public.

Comme on pouvait s'y attendre, les smartphones pliables sont les grandes vedettes du Mobile World Congress, le salon international de la mobilité qui se tient en ce moment à Barcelone. Outre Samsung, qui a lancé son Galaxy Fold (voir actualité), Huawei a présenté son Mate X, tandis que d'autres constructeurs comme Oppo, Xiaomi, Royole ou encore TCL montraient des vidéos de démonstration ou des prototypes, parfois sous verre, de modèles pliants.

Le Mate X de Huawei est sans doute l'un des plus aboutis – et des plus séduisants – à l'heure actuelle. Contrairement à Samsung qui a choisi la solution une solution de type calepin, avec l'écran à l'intérieur, pour son Galaxy Fold, le constructeur chinois a opté pour une approche plus originale, avec un grand écran placé sur la surface extérieure, et un système de pliage en deux parties asymétriques, de façon à laisser une bordure fixe pour les commandes et les capteurs photo. Un dispositif très astucieux, comme on peut le voir dans la vidéo de présentation publiée sur le compte Twitter dédié au Mate X.



Reste que même s'il parait extrêmement bien fini, et beaucoup plus fin que le Galaxy Fold, le Mate X fait surtout figure de vitrine technologique puisqu'il est annoncé à un tarif de 2300 dollars – contre près de 2000 dollars pour le modèle de Samsung. Pas facile à vendre, surtout sur un marché en stagnation.

Mais plusieurs questions se posent au-delà du prix. En premier lieu, quid de la fiabilité ? Car même s'ils assurent avoir développé des charnières particulièrement sophistiquées capables de résister à des milliers d'ouvertures, les constructeurs ne peuvent pas garantir la durée de vie de ces nouveaux joujoux. Au point qu'ils ne laissent pas les journalistes et les curieux les manipuler librement sur le MWC. Faute de recul et d'expérience, difficile de juger la tenue dans le temps de ces appareils, notamment des conséquences des pliures successives sur la dalle, aussi flexible soit elle.

Ensuite, et surtout, on est en droit de s'interroger sur l'intérêt réel des smartphones pliables au quotidien. Certes, ils constituent une voie à explorer dans la course à la surface d'affichage où se sont engagés les fabricants. C'est une évidence, plus l'écran est grand, plus il peut afficher d'éléments. Et comme on ne peut pas agrandir à l'infini la taille des smartphones si l'on veut qu'ils restent manipulables facilement, il faut bien chercher des solutions – au-delà de 7 pouces, on se retrouve avec l'équivalent d'une tablette qui ne tient pas dans la poche et qui n'est guère esthétique à l'oreille...

Pour autant, la formule pliable ne correspond pas à une demande des utilisateurs, mais plus simplement à une offre. Qui ne trouvera peut-être pas son public – rappelons-nous le raz-de-marée des téléviseurs 3D, il y a quelques années, vantés à grands renfort de publicité et de marketing par les fabricants, et complètement boudé par le public qui n'y a trouvé légitimement aucun intérêt. De fait, si un smartphone déplié doit seulement faire office de tablette, pourquoi ne pas continuer tout simplement à utiliser une véritable tablette ? Pour ne pas avoir à transporter deux appareils ? Peut-être. Mais un smartphone déplié, avec son format carré et ses bords fins, reste moins pratique à manipuler qu'une véritable tablette. Et sans même parler de la facture – un bon smartphone de milieu de gamme et une tablette correcte reviennent moins cher qu'un seul smartphone pliable –, il y a des avantages à utiliser deux dispositifs séparés et complémentaires, notamment en termes d'autonomie, de capacité de stockage et de fiabilité.

Il est bien sûr trop tôt pour préjuger de l'avenir du smartphone pliable, le concept en étant encore à ses balbutiements. Le verdict viendra du marché.

Illustration : © Huawei

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de brupala