Menu
Donnez votre avis

La taxe YouTube et Netflix devrait rapporter 10 millions d'euros

Hervé Didier - mardi 26 février 2019 - 14:05
La taxe YouTube et Netflix devrait rapporter 10 millions d'euros
La taxe sur les plateformes vidéo comme YouTube ou Netflix devrait rapporter 10 millions d'euros au CNC, quand les chaînes TV versent 290 millions d'euros.

(CCM) — Dans un entretien accordé au Figaro, la présidente du Centre national du cinéma et de l'image animée a indiqué ce que la taxe sur les plateformes de vidéo en ligne va rapporter au titre de 2018. Cette « taxe YouTube » ou « taxe Netflix » devrait contribuer à hauteur de 10 millions d'euros environ au financement de la création cinématographique.

Depuis le 1er janvier 2018, une taxe de 2% est appliquée sur le chiffre d'affaires que les plateformes de vidéo à la demande réalisent en France. Elle concerne aussi bien des pure players de la VOD comme Netflix, des plateformes indépendantes françaises ou des filiales des géants de la tech comme YouTube, iTunes ou Amazon Prime Video. En 2018, tous ces acteurs ont permis de collecter un total de 10 millions d'euros, ce qui permet d'évaluer à 500 millions d'euros environ le chiffre d'affaires de la VOD et du streaming vidéo légal en France.

Dans son entretien accordé à nos confrères du Figaro, la présidente du CNC Frédérique Bredin a souligné l'importance d'avoir intégré les plateformes de streaming vidéo au système de financement de la création cinématographique française. Cette démarche rappelle la récente initiative française pour taxer les activités des GAFA.

Mais Frédérique Bredin a également relativisé le poids actuel de cette taxe YouTube : 10 millions d'euros versés au budget du CNC, quand les salles de cinéma contribuent à hauteur de 140 millions d'euros et que les chaînes TV versent 290 millions d'euros. La balance entre les plateformes numériques et les diffuseurs traditionnels semble toujours être aussi déséquilibrée. Pourtant, il y a quelques jours, Netflix annonçait fièrement avoir franchi la barre des 5 millions d'abonnés en France, dépassant Canal+, qui reste l'acteur majeur du financement du cinéma français.

Photo : © 123RF.com
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de jumulka