Menu
Donnez votre avis

Samsung ne croit plus au Blu-ray et se retire du marché

Félix Marciano - mercredi 20 février 2019 - 17:37
Samsung ne croit plus au Blu-ray et se retire du marché
Face à la montée en puissance des contenus dématérialisés, le constructeur coréen cesse la production de lecteurs Blu-ray.

Signe des temps, Samsung a annoncé l'arrêt de la production de lecteurs Blu-ray. Après avoir soutenu ce format pendant plus de quinze ans, le constructeur abandonne ce support physique qu'il juge désormais dépassé par la dématérialisation. L'information a été dévoilée il y a quelques jours par le magazine Forbes, avant d'être confirmée et précisée dans d'autres médias lors de son forum annuel qui se tenait au Portugal. Et s'il n'était question au départ que du marché américain, c'est bien dans l'ensemble du monde que Samsung cessera de commercialiser des lecteurs Blu-ray, aussi bien en 1080 qu'en 4K, la déclinaison la plus évoluée du format, qui permet d'exploiter pleinement les téléviseurs UHD.

Plusieurs raisons expliquent cette décision plutôt inattendue. D'abord, sur le plan technique, il semblerait que Samsung ait du mal à faire adopter sa vision du HDR, le système qui optimise la dynamique de l'image : alors que le constructeur mise sur le HDR10+, la plupart des distributeurs de Blu-ray préférait un standard concurrent, le Dolby Vision, censé être plus fidèle. Et, visiblement, Samsung n'a aucune envie de se lancer à nouveau dans une guerre de formats et de normes comme du temps où le HD-DVD s'opposait au Blu-ray, avec les répercussions qu'elle a engendrées sur l'adoption de la technologie auprès du grand public.

Ensuite, et surtout, le Blu-ray semble condamné, comme la plupart des autres supports physiques. Avec l'augmentation des débits et la multiplication des offres de vidéo en streaming du genre Netflix ou Amazon Prime, le public se détache des disques au profit des contenus dématérialisés. Ainsi, selon une étude menée fin 2018 aux Etats-Unis par le Nielsen Media Research, 66 % des ménages américains possèdent un lecteur de disque aujourd’hui, contre 72 % en 2017. Une tendance qui ne fera que s'accentuer dans les années à venir, avec l'enrichissement et la diversification des formules dématérialisées. Et que l'on observe aussi en France, bien évidemment.

Certes, le marché du Blu-ray n'est pas mort. On trouve encore des lecteurs chez LG, Sony ou Panasonic, qui n'ont pas annoncé sortir du marché, sans compter les modèles intégrés aux consoles de jeu. Et Samsung honorera les commandes passées par les revendeurs pour les fournir pendant le premier semestre et liquider ses stocks, mais sans sortir un nouveau modèle pourtant dévoilé il y a peu de temps. Reste que la tendance n'est pas près de s'inverser. Et il y a fort à parier que le Blu-ray devienne un marché de niche pour les experts et les cinéphiles, notamment dans sa déclinaison 4K qui offre une bien meilleure qualité d'image que les flux actuels diffusés en streaming, tout simplement en raison du taux de compression utilisé. Après le son, qui a sacrifié la qualité sur l'autel de la quantité avec le MP3 et les autres formats d'audio compressé avec perte, la vidéo deviendra une affaire de spécialistes.

Illustration : © Samsung

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Juju7506