Menu
Donnez votre avis

17 000 applis Android pistent secrètement leurs utilisateurs

Hervé Didier - mercredi 20 février 2019 - 11:41
17 000 applis Android pistent secrètement leurs utilisateurs
Certaines applications Android parmi les plus populaires collectent des données personnelles de leurs utilisateurs et s'en servent à leur insu.

(CCM) — En tout, près 17 000 applis Android sont concernées par les dernières révélations de l'International Computer Science Institute (ICSI). L'ampleur du scandale est considérable : ces applis représentent plusieurs milliards de téléchargements sur le Play Store de Google. Les chercheurs à l'origine des révélations leur reprochent de ne pas respecter les règles de collecte des données, puisque les utilisateurs ne sont absolument pas avertis que leurs informations personnelles sont exploitées commercialement.

Depuis 2013, Google a mis en place un système d'identifiant unique qui permet de cibler chaque utilisateur de smartphone. Les éditeurs d'applications s'en servent pour analyser l'usage de leurs services, mais surtout, pour cibler les utilisateurs à des fins publicitaires. C'est pour cela que les utilisateurs peuvent désactiver cet identifiant de publicité. Lorsqu'ils mettent en place ce système, les développeurs d'applications Android s'engagent auprès de Google à ne pas les associer à d'autres informations permettant d'identifier le propriétaire d'un smartphone. S'il veulent le faire, ils doivent obtenir le consentement explicite de l'utilisateur.

C'est ce que Google impose en théorie aux éditeurs. Dans les faits, les chercheurs de l'International Computer Science Institute ont constaté dans leur étude qu'un traçage systématique est mis en place par de nombreuses applications, sans aucun consentement. En plus de l'identifiant publicitaire, ces applis collectent également l'IMEI de l'appareil, l'Android ID du système d'exploitation et l'adresse MAC de la carte réseau. En croisant toutes ces informations, les éditeurs sont capables d'identifier très précisément leurs utilisateurs et – notamment – de personnaliser les diffusions de publicités.

Parmi les applications prises en flagrant délit de pistage à l'insu de leurs utilisateurs, on retrouve des jeux comme Angry Birds, Temple Run, Subway Surfers ou des applications comme Clean Master, Battery Doctor, Cheetah Keyboard... En tout, une liste de 17 000 applis Android a été établie dans l'étude (lien en anglais) et transmise à Google en septembre. Cinq mois plus tard, aucune réponse formelle n'a été apportée par le géant californien.

Photo : © iStock.

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de BounceBack