Menu
Donnez votre avis

Avec 5 milllions d'abonnés, Netflix dépasse Canal+ en France

Félix Marciano - lundi 18 février 2019 - 11:14
Avec 5 milllions d'abonnés, Netflix dépasse Canal+ en France
Poursuivant sa croissance exponentielle, la plateforme de vidéo à la demande compte désormais plus d'abonnés en France que la chaîne cryptée.


Comme l'annonçait Le Figaro il y a quelques jours, Netflix vient de franchir le cap des 5 millions d’abonnés en France. La service de vidéo à la demande est même passé devant Canal+, qui ne compte plus que 4,73 millions d'abonnés "directs" - mais encore 7,8 millions en tenant compte de ceux récoltés via les bouquets des opérateurs. Un succès impressionnant quand on sait que la plateforme américaine n'est arrivée en France qu'en septembre 2014, soit il y a moins de cinq ans...

Et la tendance ne semble pas près de s'inverser. Ainsi, Canal+ aurait perdu 233 000 abonnés directs en 2018, alors que Netflix aurait gagné plus 1,5 millions de clients français durant la même période. Une revers assez cuisant pour la filiale du groupe Vivendi qui a pourtant multiplié les efforts, avec une formule myCanal sans engament à 20 euros par mois, tandis que la plateforme américaine se payait le luxe d’augmenter ses tarifs.

Et même si Netflix ne représente encore que 1 à 2 % du temps passé devant un téléviseur en France - contre 10 % aux Etats-Unis -, le pli est pris, et les Français paraissent de plus en plus friands de cette nouvelle manière de consommer la télévision. De fait, le public des chaînes françaises traditionnelles est vieillissant, alors que Netflix a su capter les jeunes, et que les aînés commencent à suivre. Le marché français est d'ailleurs tellement dynamique pour la vidéo sur abonnement (SVOD) que Netflix va installer un bureau dans l'Hexagone cette année, tout en continuant de développer son catalogue de productions françaises - avec Osmosis, une nouvelle série de SF, une adaptation d'Arsène Lupin avec Omar Sy ou encore un documentaire sur l'affaire Grégory. De quoi attirer encore de nouveaux abonnés, dans plusieurs tranches d'âges.

On s'en doute, les mastodontes du PAF (le paysage audiovisuel français) ne resteront pas les bras croisés en regardant les Américains comme Netflix ou Amazon - avec son service Prime Video - gagner des parts de marché à la vitesse V. Sans même parler de la riposte que Canal+ ne manquera pas de lancer, France Télévisions, TF1 et M6 ont déjà constitué l’an dernier une alliance inédite qui doit prochainement donner naissance à une plateforme commune de vidéo sur abonnement baptisée Salto. La guerre est déclarée.

Illustration : © Netflix

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme