Menu
Donnez votre avis

Torrent Paradise, le premier tracker de torrents décentralisé

Félix Marciano - mardi 22 janvier 2019 - 13:16
Torrent Paradise, le premier tracker de torrents décentralisé
En utilisant la technologie IPFS, un développeur astucieux vient de créer un tracker de torrents décentralisé qui ne peut pas être fermé.

Comme nous l'avons signalé à plusieurs reprises ces dernières semaines, les plateformes de téléchargement illégal ont la vie dure en ce moment (voir actualité). Et pour cause, suite aux plaintes régulières des ayants droits auprès des moteurs de recherche tels que Google, elles se voient contraintes de changer régulièrement d'adresse pour continuer à être référencées, voire à fermer purement et simplement quand leurs administrateurs font l'objet de sanctions judiciaires, comme cela a été le cas en 2009 pour célèbre tracker de torrents The Pirate Bay.

Mais la donne pourrait bien changer prochainement. En effet, un développeur connu sous le nom de code Urban Guacamole vient de mettre au pointun système de traqueur de torrents particulièrement astucieux car complètement décentralisé. De fait, en évitant de concentrer les liens sur un unique site parfaitement identifiable, sa solution contourne toutes les mesures de blocage qui pourraient être mises en place à son encontre. Et donc échapper ainsi à toute fermeture. Malin !

Comme l'explique le site spécialisé TorrentFreak, la solution développée par Urban Gacamole repose sur l'IPFS (pour InterPlanetary File Systems), une technologie décentralisée permettant de stocker des fichiers répartis en blocs sur le Net à travers un réseau de "nœuds", à la manière des torrents eux-mêmes. Chaque bloc de fichier est crypté, les blocs pouvant être reconstitués avec un système de routage.

L'astuce d'Urban Guacamole permet d'exploiter cette technique pour réaliser un index des torrents disponibles sur Internet. Certes, l'IPFS n'est pas simple à manipuler pour des non initiés, d'autant qu'il faut savoir créer un noeud. Mais le développeur a déjà réalisé un moteur de recherche – encore imparfait – baptisé Torrent Paradise, histoire de montrer le potentiel de sa trouvaille. On peut donc supposer que d'autres adeptes s'empareront bientôt de son idée pour créer des outils plus simples d'emploi pour partir en quête de torrents. Et il est probable que l'on voir fleurir les trackers de nouvelle génération dans les mois à venir. Les ayants droits vont devoir continuer leur partie de chasse...

Illustration : © PXhere

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme