Menu
Donnez votre avis

Freebox Delta : du mieux, mais pas que des heureux

Félix Marciano - mercredi 16 janvier 2019 - 19:49
Freebox Delta : du mieux, mais pas que des heureux
Entre les bugs en série, les tarifs confus et les retards de livraison, la sortie de la nouvelle Freebox a été assez mouvementée. Mais les choses s'améliorent.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'accouchement de la nouvelle Freebox – nom de code V7, nom officiel Delta – ne n'est pas déroulé sans douleur. Attendue depuis des années, retardée à de multiples reprises, elle a finalement été présentée le 4 décembre dernier avec la promesse d'être au pied du sapin. Las, si la nouvelle box haut de gamme de Free a agréablement surpris par ses caractéristiques techniques, elle a très vite suscité des critiques, notamment en raison de son tarif, à la fois confus et élevé (voir actualité).

Le fait de devoir non seulement acheter la boîtier Player – signé Devialet – mais aussi s'acquitter de frais de mise en service et de migrations – pour les anciens abonnés – a immédiatement engendré la grogne de nombreux utilisateurs, et rapidement attiré les foudres de l'UFC-Que Choisir (voir actualité), qui a sommé Free de revoir sa politique tarifaire. Avec des signes évidents de panique, l'opérateur a heureusement rectifié le tir assez rapidement en revoyant son offre avec des tarifs plus clairs et allégés, grâce à des options (voir actualité). Tout en proposant une formule sans Player, la Delta S, pour répondre à la demande de clients déjà équipés d'un boîtier multimédia (voir actualité).

Pour autant, les premiers utilisateurs de la Freebox Delta ont eu droit à quelques mauvaises surprises, avec des dysfonctionnements parfois gênants (voir actualité). Pire, les anciens abonnés qui avaient choisi de migrer en troquant leur "vieille" Freebox contre la nouvelle ont visiblement été servis bien après les nouveaux clients, fraîchement appâtés. Y compris ceux qui avaient passé commande dès le premier jour ! Certains n'avaient toujours rien reçu la semaine dernière, un mois après le lancement. Face à ce manque de réactivité et de reconnaissance de fidélité, une pétition a même été mise en ligne sur le site Change-org. Là encore, Free, qui pratiquait l'autruche durant cette période délicate, a fini par envoyer un mail d'excuses à ces fidèles clients, expliquant que le retard était du à une demande supérieure aux prévisions, et surtout, indiquant que les frais de migration seraient offerts aux lésés. Un geste qui semble avoir calmé les esprits.

Dans le même temps, on a commencé à voir apparaître sur des sites spécialisés comme LeBonCoin des annonces proposant des boîtiers Devialet d'occasion "quasi neufs". Et pour cause : elles émanent d'abonnés de la première heure, déjà équipés d'un système multimédia de qualité, qui avaient passé commande avant la disponibilité de l'offre Delta S sans player, et qui se retrouvaient donc avec du matériel en doublon. Avec des prix variant entre 350 et 500 euros – contre 480 euros pour le modèle neuf –, pas certain que ces boîtiers trouvent preneur, d'autant que rien n'est prévu pour la garantie et que certains services liés à la ligne ne fonctionnent pas ailleurs que chez l'abonné initial...

Mais la période de trouble semble toucher à sa fin, et les problèmes commencent à se régler. Ainsi, Free vient de publier une première mise à jour "majeure" pour la Freebox Delta, qui corrige de nombreux bugs de jeunesse concernant aussi bien la fameuse agrégation ADSL-4G que le Wi-Fi ou les objets connectés (voir la liste complète et détaillée sur le site des développeurs de Free).
Par ailleurs, signalons que le site Univers Freebox a lancé un site dédié à la Freebox Delta pour regrouper toutes les infos et les astuces liées à cette box résolument différente. De quoi soutenir activement les pionniers.

Illustration : © Free

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Jjm62