Donnez votre avis

Netflix augmente le tarif de ses abonnements

Benjamin Walewski - mercredi 16 janvier 2019 - 13:59
Netflix augmente le tarif de ses abonnements
Netflix fait grimper les prix de ses abonnements aux États-Unis. La France sera-t-elle bientôt concernée ?

(CCM) — Produire des contenus originaux à succès, que ça soit des séries comme Stranger Things ou des films comme le primé aux Golden Globes Roma, cela a un coût. Acheter des droits de diffusions pour fournir un catalogue touffu à ses utilisateurs, cela à également un coût. Deux bons arguments que Netflix ne devrait pas hésiter à mettre en avant pour justifier la hausse de ses abonnements.

Selon CNBC (lien en anglais), cette hausse du prix de l'abonnement ne concerne à l'heure actuelle que les États-Unis, ainsi que certains pays d'Amérique Latine et des Caraïbes dont l'abonnement est facturé en dollars. Si rien n'est annoncé pour le reste du monde, on peut néanmoins supposer que cette augmentation sera répercutée ailleurs.

A titre indicatif, l'abonnement Essentiel passe de 8 à 9 dollars, l'abonnement Standard passe de 11 à 12dollars et l'abonnement Premium passe de 14 à 16 dollars. Soit des hausses allant de 13 à 18%. Le changement est effectif dès à présent pour les nouveaux abonnés, tandis que les abonnés existants verront les prix augmenter sur leurs factures au cours des trois prochains mois.

Curieusement, cette augmentation intervient peu après le test de nouvelles formules d'abonnement à la semaine en Autriche. Certains observateurs avaient critiqué ces formules en disant que c'était pour Netflix une façon déguisée d'augmenter ses prix. Si ces observateurs avaient sans doute raison, il faut croire que Netflix a entendu le message en arrêtant de déguiser son augmentation de tarifs...

Photo : © Diabluses - Shutterstock.com

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaire

brupala
Messages postés
86384
Date d'inscription
lundi 16 juillet 2001
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 octobre 2019
8165 -
Le commencement de la fin.
Il n'y a aucune issue durable à ces opérateurs entre le marteau de la production et l'enclume des FAI.
Tant qu'il n'y a pas de concurrence, on peut s'étendre, même avec des pertes, mais quand la concurrence débarque, surtout face à des gens capables de gagner de l'argent ailleurs, soit on passe sur le haut de gamme en réduisant le catalogue et les abonnés sur un réseau privé et un petit écosystème, soit on fait la même chose que les autres en perdant beaucoup d'argent, pendant un petit moment, avant de disparaître.
Commenter la réponse de brupala