Menu
Donnez votre avis

Une loi contre la destruction des invendus

Hervé Didier - mardi 15 janvier 2019 - 18:30
Une loi contre la destruction des invendus
Suite aux révélations sur les pratiques d'Amazon France, une loi est annoncée pour réguler la destruction des produits invendus.

(CCM) — Le reportage de Capital, dans les coulisses des entrepôts d'Amazon, diffusé dimanche 13 janvier sur M6, a marqué les esprits. On y découvrait des bennes entières remplies de produits invendus, en parfait état, mais pourtant voués à la destruction. En réaction, le gouvernement annonce la préparation d'une loi pour mettre fin à ce type de pratique.

Les images prises en caméra cachée étaient assez édifiantes. Elles montraient comment, dans un centre logistique d'Amazon France, les produits invendus sont sortis des entrepôts pour être jetés dans des bennes. En plus des denrées alimentaires, de nombreux produits high-tech, gadgets connectés ou téléviseurs sont détruits. Pour le leader mondial du e-commerce et ses fournisseurs, cette pratique est courante. Elle permet d'optimiser la gestion de leurs entrepôts. Plutôt que de payer des coûts de stockage pour des produits qui se vendent peu (ou pas), les entreprises préfèrent procéder à la destruction des invendus.

Selon les auteurs du reportage, 3,2 millions de produits invendus ont été détruits par Amazon en 2018. Ce nombre pourrait même doubler cette année, s'il suit le rythme de développement du e-commerçant en France.

Devant l'ampleur des réactions, Amazon France a officiellement réagi, en rappelant que seule « une petite fraction des produits invendus est détruite. La majorité est recyclée, revendue, retournée ou donnée ». Rappelons également que le site de vente en ligne n'est pas le seul distributeur à procéder de la sorte. Les hyper- et supermarchés ont régulièrement recours à la destruction de produits pour limiter leurs stocks d'invendus.

La loi annoncée par Brune Poirson - la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire – devrait donc concerner l'ensemble du secteur de la distribution, physique ou en ligne. Son ambition est d'interdire de détruire des produits encore utilisables, ou de les rendre impropres à la consommation. Aucune date n'a été annoncée pour une éventuelle entrée en vigueur de cette future loi. D'ici là, les consommateurs désormais avertis devront rester vigilants sur les pratiques de leurs marchands préférés.

Photo : © Dipak Shelare – Shutterstock.com
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de brupala