Menu
Donnez votre avis

Alexa va gérer les systèmes de sécurité domestiques

Félix Marciano - vendredi 14 décembre 2018 - 16:47
Alexa va gérer les systèmes de sécurité domestiques
L'assistant intelligent d'Amazon peut désormais piloter des systèmes de sécurité pour protéger les logements.

Amazon ne cesse de perfectionner Alexa, son assistant vocal intelligent de façon à l'imposer comme une référence incontournable dans un maximum de foyers. Et force est de constater que le succès est au rendez-vous.

D'une part, le géant du commerce en ligne a bâti une large gamme de produits compatibles sous son propre nom, notamment avec sa famille d'enceintes connectées Echo qu'il n'a d'ailleurs pas hésité à brader. Ainsi, lors de la Black Friday Week, fin novembre, on pouvait s'offrir l'Echo Dot de troisième génération à moitié prix – 30 euros au lieu de 60 – quelques semaines seulement après sa sortie. De quoi en faire un véritable best seller, ce qui s'est effectivement produit.

D'autre part, Amazon multiplie les partenariats avec des constructeurs, des éditeurs et des opérateurs pour intégrer Alexa dans leurs produits et leurs services partout dans le monde, y compris en France. De fait, Free a installé Alexa au coeur du boîtier multimédia Devialet de sa nouvelle Freebox Delta et Orange a même du se résoudre à installer l'assistant vocal d'Amazon dans son système Djingo, en plus de sa propre intelligence artificielle... Sans parler de la version pour Windows 10 qui vient faire de l'ombre à Cortana de Microsoft.

Mais avec Google en embuscade, Amazon ne compte pas se reposer sur ses lauriers, et la société continue de faire progresser Alexa en lui ajoutant sans cesse de nouvelles fonctions. la dernière en date concerne la sécurité. Dans un billet de son blog dédié, Amazon vient en effet d'annoncer qu'Alexa était désormais capable de gérer des systèmes de sécurité domestiques. Il est ainsi possible de piloter les produits signés ADT, Ring, Honeywell, Abode et Scout Alarm depuis une enceinte Echo ou l’application Alexa pour mobile ou pour Windows. Et comme cette association est disponible via une API, on imagine sans peine que d'autres spécialistes viendront prochainement s'ajouter à la liste, en apportant de nouvelles fonctions.

Des fonctions déjà riches puisque qu'avec le système Alexa Guard, présenté en septembre dernier, l'assistant d'Amazon sera capable d'allumer et d'éteindre des ampoules connectées pour simuler une présence quand le logement est vide. Alexa pourra même utiliser le micro d'une enceinte connectée compatible pour détecter des bruits suspects (bris de verre, sirène d’un détecteur de fumée ou de monoxyde de carbone, etc.) et envoyer des notifications à distance sur smartphone, selon des stratégies paramètrables liées à des schémas acoustiques personnalisés.

Le thème de la sécurité semble être très porteur en ce moment. car si Free a décidé d'intégrer un système de surveillance connecté dans sa Freebox Delta, Amazon compte aller encore plus loin. l'entreprise a en effet déposé récemment un brevet permettant de faire de la reconnaissance faciale avec une sonnette connectée, en puisant des visages dans des bases de données – ou dans une liste noire établie par l'utilisateur - pour identifier des individus suspects et prévenir la police le cas échéant. On se doute, ce genre d'innovation – qui n'est pas opérationnelle pour l'heure – n'est pas du goût de tout le monde, et l’Association américaine des libertés civiles (ACLU) a déjà tiré la sonnette d'alarme pour prévenir des dangers d'une telle fonction.

Photo : © Amazon
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Marsupi68