Menu
Donnez votre avis

Black Friday Week : une semaine de promos en folie

Félix Marciano - mardi 20 novembre 2018 - 15:15
Black Friday Week : une semaine de promos en folie
Durant une semaine, toutes les grandes enseignes en ligne vont multiplier les promotions. De quoi faire d'excellentes affaires.


Cette année, le Black Friday ne va pas durer un jour ni même un week-end, mais une semaine complète. Car si cette tradition venue tout droit des Etats-Unis se limitait à l'origine au seul lendemain de la fameuse fête de Thanksgiving, qui a lieu le quatrième jeudi de novembre, elle s'est progressivement étendue depuis qu'elle a été importée en Europe et, surtout, depuis qu'elle s'est répandue sur le Web. Il faut dire que cette grande foire de la consommation tombe au moment idéal pour acheter les incontournables cadeaux de Noël, avec une bonne marge de sécurité pour la livraison.


Bien entendu, le Black Friday ne se limite pas aux seuls marchands en ligne et de nombreux commerçants "physiques" participent à la fête en pratiquant des produits à prix réduits. Et, après des débuts timides en 2014 dans l'Hexagone, le succès est au rendez-vous : on estime que cette semaine de promotions tous azimuts devrait générer entre 5 et 6 milliards d'euros de chiffre d'affaires en France. De quoi motiver les vendeurs !

De fait, si le Black Friday "officiel" aura lieu ce vendredi 23 novembre, les promotions ont déjà commencé lundi 19. Et elles vont s'étendre jusqu'au lundi 26, qui coïncide avec le Cyber Monday, un jour plus spécifiquement dédié aux produits high-tech.

C'est Amazon, le géant de la distribution en ligne, qui a ouvert le bal dès hier, avec de milliers de promotions dans pratiquement tous ses rayons, et de nouvelles réductions quotidiennes présentées dans une page spéciale Black Friday Week. Tous les acteurs suivent, avec des variantes, qu'il s'agisse d'enseignes mixtes comme la Fnac, Darty ou Boulanger, de spécialistes en informatique comme Materielnet ou de généralistes orientés high-tech comme Cdiscount ou Rue du commerce. Même les généralistes comme La Redoute ou Rakuten (ex-Price Minister) suivent le mouvement.

Les promotions concernent pratiquement tous les rayons, bien que la mode reste en retrait en prévision des soldes d'après-fêtes. Et bien sûr, les produits high-tech sont nombreux à bénéficier de remises : enceintes et montres connectées, consoles de jeu, ordinateurs portables, smartphones, tablettes, liseuses, composants informatiques et systèmes de stockage (SSD et disques durs), drones, mais aussi téléviseurs, barres de son, casques audio, DVD et Blu-ray, appareils électroménagers, etc. Il y en a vraiment pour tous les goûts et tous les budgets.

Fait-on réellement de bonnes affaires lors du Black Friday ? Oui. Mais à condition de se renseigner avant, et de comparer les prix, car, comme pour les soldes, les réductions affichées sont parfois un brin exagérées et les tarifs varient d'un marchand à l'autre. L'autre condition, c'est de ne pas traîner : les commerçants disposent de stocks limités et il faut se décider vite, parfois dans la minute, pour ne pas laisser passer une excellente affaire. Un repérage préalable s'impose, d'autant qu'il est pratiquement impossible de suivre en temps réel toutes les promos qui apparaissent. Un site qui surveille les bons plans comme l'excellent Dealabs s'avère particulièrement précieux en cette période d'achats frénétiques, d'autant que les produits signalés sont toujours accompagnés de commentaires d'internautes, ce qui évite souvent de faire un mauvais choix.

Enfin, rappelons que le Black Friday est un événement commercial international et qu'il est parfaitement possible d'acheter sur des sites étrangers. Sur les déclinaisons espagnole ou allemande d'Amazon, par exemple, qui ne proposent pas les mêmes promotions. Mais aussi, pour les plus courageux, sur des sites chinois comme Gearbest, Joybuy, Banggood ou le géant AliExpress, qui participent également à la fête. Attention dans ce cas aux délais de livraison qui peuvent s'avérer assez longs, sauf chez ceux qui disposent d'entrepôts européens, mais aussi aux frais de douane qui peuvent s'appliquer, notamment quand on choisit une livraison rapide par transporteur – les petits colis envoyés en mode lent par la poste étant généralement moins contrôlés. Quant à la garantie, il faudra évidemment s'armer de patience en cas de problème...

Photo : © PXhere

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de carie92