Menu
Donnez votre avis

Journée internationale des droits de l’enfant : des sites pour alerter

Perrine Tiberghien - mardi 20 novembre 2018 - 12:44
Journée internationale des droits de l’enfant : des sites pour alerter
Qui faut-il alerter lorsqu’on suspecte une maltraitance ou des abus auprès d’enfants… et comment le faire ? A l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant, zoom sur plusieurs sites qui permettent de prendre contact avec des interlocuteurs formés aux situations sensibles.

Des explications sur le 119


Le 119, c’est le numéro à composer pour recevoir de l’aide lorsqu’on observe une situation de maltraitance… ou qu’on est soi-même un enfant victime de maltraitance. Pour mieux comprendre le rôle de ce numéro d’urgence mis en place par le gouvernement, rendez-vous sur Allo 119 .gouv. On y apprend que le numéro est joignable en permanence, qu’il est gratuit et surtout qu’il n’apparaît pas sur les relevés téléphoniques. Un espace documentation recense les différents supports disponibles gratuitement pour promouvoir le numéro. Le 119 reçoit près de 90 appels par jour en moyenne.

Alerter pour sauver, le site de l’association l’Enfant bleu

La plateforme Alerter pour sauver a été lancé officiellement par l’association L’Enfant Bleu ce 20 novembre. Objectif : recenser les institutions, les contacts et les ressources possibles en cas d’abus ou de maltraitance, et donner aux particuliers qui observent des maltraitances le moyen de les signaler. Les interlocuteurs sont géolocalisés en fonction de la position de l’internaute, et classés selon l’aide qu’ils peuvent procurer. Suivi médical, accompagnement juridique ou psychologique…

La Voix de l’enfant : regroupement d’associations

Sur le site de la Voix de l’enfant, sont recensées les associations qui oeuvrent en faveur de l’enfance en France, mais pas seulement. Le réseau, fondé en 1981, regroupe 80 organisations membres, présentes dans 103 pays. L’association a notamment participé à la mise en place des unités médico-judiciaires, pour « recueillir la parole des enfants maltraités ». Les différentes actions en cours sont recensées sur le site.

De nombreuses autres associations agissent en faveur des enfants. C’est le cas par exemple de l’association Un Colosse aux pieds d’argile, qui dédie notamment ses actions aux abus dans les milieux sportifs. Et si la prochaine étape, c’était de proposer des supports adaptés aux jeunes, pour faciliter le contact sur Whatsapp ou Snapchat ?
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme