Menu
Donnez votre avis

Zone Téléchargement change d'adresse et de nom

Félix Marciano - mardi 13 novembre 2018 - 15:15
Zone Téléchargement change d'adresse et de nom
Pour échapper aux poursuites judiciaires et aux clones, les sites de téléchargement illégal sont désormais contraints de déménager régulièrement.

Alors qu'elles avaient pratiquement pignon sur rue il y a encore quelques années, les plateformes de téléchargement illégal jouent désormais à cache-cache sur le Web. C'est le cas en particulier de Zone Téléchargement, le site français le plus connu, qui vient une nouvelle fois de changer d'URL, à l'instar d'autres plateformes spécialisées telles que Extrême Download ou Libertyland, contraintes elles-aussi de déménager régulièrement.


La première raison de changements fréquents est évidemment liée à leur caractère illégal. Certes, stricto senso, ces plateformes n'hébergent aucun fichier protégé par des droits d'auteur. Mais elle fournissent tous les moyens pour se procurer des films, des albums de musique, des jeux vidéo, des logiciels, des livres ou des magazines en proposant des liens pour les récupérer sur de sites de téléchargement direct (comme Uploaded, Rapidgator, 1fichier.com, Turbobit, etc.) ou pour regarder des vidéos en streaming. Et même s'il faut souvent jongler avec des pages de publicité souvent douteuses et des captchas, l'opération reste assez simple, même pour des non initiés – ce qui n'est pas le cas de certaines méthodes de téléchargement, réservées à des experts – et quelques minutes suffisent généralement pour récupérer un film du box office en qualité standard, un jeu à la mode ou le journal du jour, sans rien payer, évidemment... Bref, des sortes de supermarchés sans caisse.



Figure du proue dans ce domaine en France, Zone Téléchargement avait été contraint de fermer brutalement en novembre 2016 suite à une enquête menée par l'Hadopi et aux poursuites judiciaires qui n'ont pas tardé à suivre. Mais voilà, d'innombrables clones sont apparus peu après, la plupart reprenant l'interface du site initial ainsi qu'une partie de son catalogue – sa base de données. Même dans ce registre, la copie ne vaut pas l'original et la multiplication de sites douteux, voire dangereux, à dissuader nombre d'utilisateurs qui ont préféré se tourner vers des solutions payantes mais légales.

L'un des clones de Zone Téléchargement a tout de même réussi à tirer son épingle du jeu. Mais sous la menace constante de la justice et la pression des clones, le site a régulièrement changer d'adresse – en insérant ses chiffres dans son URL. Cette méthode, également employée par d'autres sites du même genre, a toutefois ses limites, la première étant de perdre les visiteurs occasionnels, incapables de suivre la cadence ou échaudés par des "contrefaçons". Aujourd'hui, le site a changé de nom et d'URL pour se baptiser poétiquement Annuaire Téléchargement. Jusqu'au prochain épisode...

Car il y a fort à parier que ce jeu de cache-cache se perpétue. Pour les raisons déjà évoquées, mais aussi parce que Google a récemment décidé de faire la chasse aux sites qui favorisent la copie illégale. Dans un récent rapport, publié en français, la firme explique comment elle lutte activement contre le piratage en ligne, chiffres à l'appui. Bien entendu, cette profession de foi vise à s'attirer les bonnes grâces des majors de l'audiovisuel et autres producteurs de contenus, qui ont parfois accusé le moteur de recherche de faciliter le piratage en ligne. Mais il témoigne surtout d'une volonté de rentrer dans le rang. Le message est clair : il sera de plus en plus difficile de trouver des sites de contenus piratés.

Photo : © PXhere

A voir également

Commentaires