Menu
Donnez votre avis

Vers la fin de l'authentification par SMS

Hervé Didier - mardi 13 novembre 2018 - 08:22
Vers la fin de l'authentification par SMS
Une directive européenne va limiter l'utilisation des SMS pour valider les transactions bancaires et achats en ligne.

(CCM) — A partir de septembre 2019, les transactions en ligne de plus de 30 euros ne pourront plus être authentifiées par un simple SMS. La directive DSP2 de l'Union Européenne demande aux banques et aux sites de vente en ligne de passer par un système de validation plus sûr.


Avec l'entrée en vigueur de la nouvelle version de la Directive sur les Services de Paiement, l'UE veut renforcer la sécurité des transactions électroniques. Pour les experts, le système actuel de double-authentification par SMS est considéré comme trop fragile. La réception sur son smartphone d'un « One Time Password » (OTP) ne permet pas de garantir l'identité de l'acheteur avec suffisamment de certitude : soit parce que les SMS ont pu être détournés (une technique de piratage de plus en plus courante), soit parce que le smartphone a pu être volé à son propriétaire.

Les sites de e-commerce et les prestataires de paiement en ligne ont donc quelques mois pour trouver une nouvelle solution de sécurisation. Mais ce n'est pas si simple, car à ce jour, aucune technologie alternative n'a véritablement émergé à l'échelle européenne. Conséquence : les professionnels demandent un délai supplémentaire pour continuer à utiliser les SMS d'authentification, le temps de trouver une solution à la fois solide techniquement et simple à utiliser au quotidien.

Il faut dire que les conditions imposées par la DSP2 sont strictes. Pour être compatible, la future technologie devra valider deux au moins des trois critères : un élément biométrique (empreinte digitale, par exemple), un élément mémorisé (code PIN, par exemple) et/ou un élément matériel (smartphone ou ordinateur, par exemple). Selon la Banque de France, l'authentification à deux facteurs par SMS-OTP est utilisée pour sécuriser 40 % des achats en ligne. Avec la DSP2, les acheteurs vont devoir changer leurs habitudes, mais ils ont encore un peu de temps devant eux.

Photo : © Fine Art - Shutterstock.com

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de 626887971