Menu
Donnez votre avis

L'Arcep redistribue les fréquences 4G et prépare la 5G

Félix Marciano - lundi 29 octobre 2018 - 10:06
L'Arcep redistribue les fréquences 4G et prépare la 5G
Bouygues, Free, Orange et SFR vont devoir s'adapter à de nouvelles fréquences 4G et préciser leurs intentions pour la 5G.

Suite à l'appel à candidatures clôturé au début octobre, et après étude des dossiers, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) vient de publier la nouvelle distribution des fréquences 4G entre les quatre opérateurs français de téléphonie mobile. Cette réaffectation s'inscrit dans le cadre du News Deal mobile, cet accord conclu en janvier dernier qui redéfinit les devoirs des opérateurs en vue notamment d'améliorer la qualité de réception sur l'ensemble du territoire, plus particulièrement dans les zones rurales , sur les axes routiers et à l'intérieur des bâtiments.


Dans les trois bandes 4G concernées (900 MHz, 1,8 GHz et 2,1 GHz), l'Arcept vise un partage équilibré des fréquences d'ici à 2024. Ainsi, Bouygues, Free, Orange et SFR auront chacun droit à un duplex de 8,7 MHz dans la bande 900 MHz, et de 14,8 MHz dans la bande 2,1 GHz. Pour la bande 1,8 GHz, tout le monde aura droit à 20 MHz, sauf Free qui restera à 15 MHz en raison de sa licence spéciale, valable jusqu'en 2031.

Au-delà des chiffres, rébarbatifs, l'important est que cette redistribution devrait aboutir à un meilleur équilibre entre les opérateurs et donc à une meilleure couverture et une meilleure qualité de service pour les utilisateurs. Notons par ailleurs que l'accord impose de nouvelles contraintes aux opérateurs comme, par exemple, l'obligation d'utiliser la voix sur Wi-Fi chaque fois que c'est possible – Bouygues a déjà commencé à le faire.

Parallèlement à l'amélioration du réseau 4G, l'Arcep prépare déjà l'arrivée de la 5G. L'autorité vient ainsi de lancer une consultation publique afin que tous les acteurs concernés (opérateurs, équipementiers, collectivités territoriales, etc.) expriment leurs besoins (voir le communiqué officiel sur le site de l'Arcep). Usages, performances, couverture, contenus, fréquences : tous les aspects sont abordés dans cette étude qui aboutira à un appel à candidatures à la mi-2019, les premières offres commerciales étant prévues pour 2020.

Photo : © PXhere
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme