Menu
Donnez votre avis

Les applis Android vont devenir payantes

Hervé Didier - lundi 22 octobre 2018 - 13:19
Les applis Android vont devenir payantes
Google veut faire payer sa suite d'applications Android aux constructeurs de smartphones.

(CCM) — A compter du 29 octobre 2018, Google va demander aux fabricants de smartphones et tablettes de payer pour installer sa suite d'applications Android sur leurs appareils. C'est la réponse du géant américain aux injonctions de la Commission Européenne qui lui reproche d'abuser de sa position dominante sur le marché de l'Internet mobile.


Les documents internes que The Verge (lien en anglais) s'est procurés détaillent les tarifs applicables. La licence de la suite d'applications Android pourrait coûter jusqu'à 40 $ par smartphone, pour un modèle haut de gamme vendu en Europe. Pour les modèles d'entrée de gamme, la licence ne serait que de 2,5 $. Entre ces deux extrêmes, Google ferait varier la facture selon la qualité de l'écran du smartphone ou de la tablette tactile (exprimée en ppp, ou taux de pixel par pouce).

Cette licence payante introduite par Google ne concerne pas le système d'exploitation Android en lui-même. En réalité, c'est la suite applicative qui inclut Play Store et les applications-phares comme Gmail, YouTube ou Google Maps qui devient payante lorsqu'elle est installée sans Search ni Chrome. Lorsqu'elle inclut Search et Chrome, Google peut proposer des licences gratuites séparées aux fabricants d'appareils mobiles.

Bien entendu, cette tarification ne concernera que les ventes de nouveaux appareils. Il n'est pas question à ce stade de faire payer les utilisateurs actuels d'Android. Mais pour Google, ce changement de politique tarifaire marque un véritable changement de modèle.

Jusqu'à présent, le géant américain avait misé sur la gratuité de son OS mobile et de son système applicatif pour en faire des références sur le marché. Son modèle reposait alors sur l'utilisation liée d'Android et de sa suite applicative incluant Google Search et Google Chrome, ces deux applis les plus rémunératrices.

C'est cette combinaison que la Commission Européenne a dénoncé. Désormais, Google a l'obligation de séparer l'utilisation de son système d'exploitation Android et celle de ces autres applications (recherche, navigateur, cartographie...). Reste à voir comment les marques de téléphone répercuteront le coût de cette nouvelle licence dans les prix de vente de leurs appareils.

Photo : © Asif Islam - Shutterstock.com
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de jumulka