Menu
Donnez votre avis

AMD revient en force dans les PC

Félix Marciano - lundi 1 octobre 2018 - 13:05
AMD revient en force dans les PC
Face aux problèmes d'Intel, les grands constructeurs d'ordinateurs vont intégrer davantage de processeurs AMD cette année.

L'heure de la revanche semble avoir sonné pour AMD. Le concepteur de processeurs souffrait en effet depuis des années de la domination absolue d'Intel sur le marché des PC. Et pour cause : si AMD rivalisait avec le géant des circuits intégrés dans les années 90 et 2000 grâce à l'excellent rapport performances-prix de ses célèbres K5, K6 et Athlon, tout a changé à l'arrivée des fameux Core d'Intel qui se sont largement imposés chez tous les constructeurs de PC, fixes comme portables. Résultat, Intel s'est octroyé près de 80 % de parts du marché des processeurs ces dernières années, laissant des miettes à AMD dont les séries E et A, aux performances trop modestes, devaient se cantonner aux configurations premier prix.


Mais le vent a tourné en 2017 avec l'introduction par AMD du Ryzen, un processeur de nouvelle génération basé sur l'architecture Zen. Offrant des performances de très haut niveau, les différentes déclinaisons du Ryzen on su très vite convaincre les experts et les prescripteurs. La deuxième génération du Ryzen, sortie il y a quelques mois, a même atteint des sommets en faisant jeu égal – et même mieux dans certains cas – que les meilleurs Core i7 d'Intel. C'est le cas, par exemple, du Ryzen 71800-X, un processeur à huit coeurs, qui tient la dragée haute au Core i-7 7700K, son rival direct.

Et si AMD peut désormais affronter sans rougir Intel dans le milieu et le haut de gamme avec sa famille Ryzen – qui a d'ailleurs repris le système d'appellations hiérarchisées des Core avec les séries 3, 5 et 7 –, le fondeur va aussi jouer les trouble-fête avec l'arrivée de l'Athlon 200 GE qui va se positionner directement contre les Pentium et les Celeron dans les ordinateurs d'entrée de gamme.

Surtout, AMD va profiter des problèmes actuels d'Intel. Le géant américain a effet du mal à passer sa technologie de fabrication de 14 à 10 nm – la "finesse de gravure", qui conditionne à la fois le nombre d'éléments intégrés dans une puce et sa consommation électrique – alors qu'AMD va basculer de 14 à 7 nm, prenant ainsi une belle longueur d'avance. En outre, Intel, qui doit réorganiser ses chaînes de production, a du mal à faire face à la demande en ce moment, ce qui entraîne une pénurie et, surtout, une hausse des tarifs.

Cette augmentation n'est évidemment pas du goût des constructeurs de PC et de cartes mères. Et, à l'instar de HP ou de Dell, les grands noms du domaine ont d'ores et déjà annoncé leur intention de s'équiper massivement de processeurs AMD. Du coup, on devrait trouver de nombreux PC équipés en AMD en fin d'année, les analystes estimant qu'AMD pourrait ainsi prendre 30 % de parts de marché en 2018.

Photo : © AMD

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de jumulka