Donnez votre avis

Orange s'inquiète pour l'ADSL

Félix Marciano - lundi 24 septembre 2018 - 15:03
Orange s'inquiète pour l'ADSL
L'opérateur historique prévoit une forte hausse des pannes sur le réseau de cuivre vieillissant, et milite pour le déploiement rapide de la fibre.

Lors de son passage devant la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, Stéphane Richard, PDG d'Orange, a alerté les pouvoirs publics sur l'état du réseau de fils de cuivre qui sert à la fois à la voix et à l'ADSL. Insistant sur la vétusté du réseau, qui a été essentiellement construit entre 1976 et 1978, le patron de l'opérateur historique a mis l'accent sur deux "fléaux" récents : d'abord, les événements météorologiques, notamment les orages, qui ont endommagé de nombreuses installations ces derniers mois, pénalisant encore près de 600 000 abonnés ; ensuite, le vol de lignes de cuivre, un phénomène en hausse constante qui touche également d'autres infrastructures et de prévenir que les pannes risquaient de se multiplier dans les prochaines années, en pénalisent de fait les accès en ADSL.

Fervent militant d'une démocratisation du très haut débit, Stéohane Richard a effet expliqué qu'il serait extrêmement difficile – pour ne pas dire impossible – pour Orange d'assurer à la fois le déploiement des infrastructures en fibre optique et le maintien en parfait état de fonctionnement du réseau de cuivre vieillissant.

Le patron d'Orange a d'ailleurs souligné l'impact négatif que les offres ADSL à bas prix qui ont fleuri ces dernières semaines avaient sur le marché, déplorant qu'elles incitaient les consommateurs à rester sur cette technologie au lieu de passer à la fibre quand elle est disponible.

Si le fond du problème est indiscutable, certaines voix ont fait remarquer que l'opérateur historique est censé disposer d'une enveloppe de 3 milliards d'euros – dont 1,5 milliard provenant de la location de ses lignes aux autres fournisseurs d'accès en dégroupage – pour assurer le maintien et la modernisation du réseau de cuivre. Et certains de rappeler qu'Orange est délégataire du service universel assurant à chaque Français un accès de qualité et à un tarif abordable au téléphone et à l’ADSL.

On l'aura compris, Orange semble tout miser sur le très haut débit. En oubliant apparemment que tout le monde n'a pas accès à la fibre optique – réservée pour le moment aux zones à forte densité de population et d'habitations – et que la 5G, qui offrira des débits équivalents en zones rurales, n'arrivera pas avant plusieurs années...

Photo : © Orange

A voir également

Ajouter un commentaire

Commentaires

Si les abonnements Fibre de chez Orange coutaient moins cher, peut être que les abonnés à l'ADSL s'orienteraient bien plus nombreux vers la fibre. En ce qui me concerne je suis propriétaire de ma Livebox, je paie déjà 28,99 € d'abonnement pour l'ADSL, et je n'ai pas du tout les moyens de prendre un abonnement à 49,99 € + cout supplémentaire de la location d'une nouvelle box. Mon choix est donc vite fait, hélas. Orange doit baisser ses tarifs.
Orange responsable des lignes n'assure aucun entretien préventif.
Il n’intervient (plutôt ses sous-traitants) en cas de panne que s’il y a un grand nombre d’abonnés impactés. Si c’est un utilisateur perdu au fond d’un village, il peut attendre des mois…
De même si le problème de ligne ne concerne pas un de ses abonnés, on fait trainer.
La fibre, encore faut-il l’avoir. Les zones sans ADSL digne de ce nom sont nombreuses, avec des débits très très faibles.
La fibre n’est pas prête d’arriver dans ces zones peu intéressantes pour les opérateurs. La fracture numérique est toujours présente et pour longtemps dans ces zones, sauf si le département ou autre investi à leu place…
brupala
Messages postés
86411
Date d'inscription
lundi 16 juillet 2001
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 octobre 2019
8170 > Dods -
Salut,
La fibre n’est pas prête d’arriver dans ces zones peu intéressantes pour les opérateurs. La fracture numérique est toujours présente et pour longtemps dans ces zones, sauf si le département ou autre investi à leu place…
ça c'est prévu et ça s'appelle les RIP, réseaux d'initiative publique, mais il faut que les abonnés viennent dessus si on veutqu'ils se développent, si les gens restent sur leur ADSL à pas trop cher, tout sera gelé.
xenex
Messages postés
98
Date d'inscription
dimanche 21 décembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
28 septembre 2019
17 -
Vieillissant ? Oui, c'est vrai, mais c'est surtout qu'il disparaît petit à petit, au moins dans les zones semi-rurales où régulièrement, 5 km de câble sont subtilisés.
brupala
Messages postés
86411
Date d'inscription
lundi 16 juillet 2001
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 octobre 2019
8170 -
Orange a raison de s'inquiéter que ses concurrents tombent dans la vente à perte de forfaits adsl au lieu de prendre leur part de déploiement de fibre comme ils le devraient, le réseau cuivre n'est plus entretenu depuis des années et ça ne va pas s'arranger, les câbles seront de moins en moins remplacés.
Quand on s'engage sur un basculement technologique de ce genre, il faut que tout le monde s'y mette et que ça se fasse vite, pas que certains continuent à survivre dans des niches marécageuses.
c'est un mauvais calcul de la part de ceux qui décident de rester sur le cuivre alors qu'ils ont la fibre à disposition, le prix de l'entretien de la boucle locale cuivre ne fera qu'augmenter, parce que Orange n'a pas envie de continuer à le faire et les opérateurs qui facturent déjà à perte la location seront pris à la gorge coincés entre leurs clients qui ont signé un contrat à vie et l'opérateur historique qui voudra faire disparaître ces offres.
Les FAI tiers n'ont rien à gagner dans cette stratégie suicidaire à moyen terme, leurs clients non plus.
Commenter la réponse de Insoumise