Menu
Donnez votre avis

Journée internationale du chat : vous prendrez bien un petit neko café ?

Perrine Tiberghien - mercredi 8 août 2018 - 17:16
Journée internationale du chat : vous prendrez bien un petit neko café ?
Aujourd’hui, c’est la journée internationale du chat. Et si les poilus caractériels occupent les internets, ils ont aussi trouvé leur place dans les bars à chats. On fait le tour des neko cafés à visiter en vrai… ou sur le web.

Le neko café, ce bar à chats pour les humains qui aiment les chats


Sur le web, le chat est un meme à lui tout seul. Une véritable référence de la culture geek qui passe par le Nyan Cat ou par des vidéos doublées. Sur les réseaux sociaux, certains chats sont aussi des stars en devenir. Bref, le web ne manque pas de poils. Mais dans la vie de tous les jours, pour passer du temps avec de vrais chats, la tendance est aux neko cafés… c'est-à-dire les bars à chats.

Mais d’abord le neko café, c’est quoi ? « Neko » signifie « chat » en japonais, et le principe vient d’ailleurs du pays du Soleil Levant, où le premier bar à chats a été ouvert en 2004. L’idée : accueillir les humains dans un endroit calme, où les chats jouent, se reposent ou demandent des câlins. Idéal pour une ronronthérapie.

Nos chats ont du chien

Forcément, le concept n’a pas été sans susciter de polémiques. Notamment sur le sujet du bien-être animal. Dans les bars à chats, les clients n’ont généralement pas le droit de prendre les animaux dans leurs bras, et des lieux tranquilles sont prévus pour le repos des poilus. Certains neko cafés refusent le jeune public, pour éviter des situations stressantes pour les chats. Alors forcément, cela demande un peu de pédagogie. Pour mieux parler de leur concept et de leurs ronronthérapeutes, les bars à chats font les présentations sur le web. C’est le cas pour la Ronronnerie, à Nice, qui estime qu’on a tous besoin d’un ronron (« all you need is a ronron ») et qui s’engage en faveur de l’adoption des chats. Comme le Charabica à Grenoble d’ailleurs. A Toulouse, c’est le Chapristea qui fait de la place aux félins sur Instagram. Attentions aux images pleines de mignonceté !. On pensera aussi à se faire une session vidéo avec les images du Comptoir des chats à Bordeaux. La liste n’est pas exhaustive !

Et si vraiment rien ne suffit pour une ronronthérapie, il restera toujours la solution de Youtube… avec ses vidéos de plusieurs heures de ronronnement. Sieste assurée.

Image © Chapristea
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme