Donnez votre avis

Google Docs : de l'IA pour sauver la grammaire

Benjamin Walewski - mercredi 25 juillet 2018 - 12:04
Google Docs : de l'IA pour sauver la grammaire
Terminé les fautes de grammaire et d'orthographe, Google Docs compte sur l'IA pour corriger nos erreurs.

(CCM) — Les utilisateurs de Google Docs et de la suite professionnelles G Suite n'auront bientôt plus de soucis à se faire s'ils craignent d'avoir laissé traîner quelques coquilles et fautes d'orthographe dans leurs documents ! Dans le cadre d'une importante mise à jour (lien en anglais) de la version payante de sa suite professionnelle, Google a introduit des "Suggestions de grammaire" pour aider les utilisateurs à peaufiner leurs documents.

Malheureusement, cette fonctionnalité n'est pour le moment disponible qu'en anglais pour les utilisateurs payants de G Suite, et encore, uniquement pour les membres du programme "Early Adopters". Car elle a encore besoin d'être un peu perfectionnée. Ces "Suggestions" utilisent un système de traduction automatique - comme l'offre de traduction de Google - mais au lieu de traduire d'une langue à l'autre, la fonctionnalité pourra identifier des coquilles, un usage des temps incorrects ou encore l'usage corrects des propositions subordonnées. L'utilisation de l'IA fera en sorte qu'elle s'améliore avec le temps.

Ce ne sont pas les seuls changements annoncés par Google, puisque les utilisateurs G Suite pourront désormais utiliser les Smart Replies dans Hangouts et Gmail. Il faut espérer que ce correcteur orthographique boosté à l'IA soit pour sa part mis à disposition de tous les utilisateurs de Google Docs, et qu'une version en français verra le jour par la suite.

Photo : © Google.
Ajouter un commentaire

Commentaires

xenex
Messages postés
98
Date d'inscription
dimanche 21 décembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
28 septembre 2019
17 -
Les correcteurs d'orthographe, évitant à l'utilisateur de faire le moindre effort, ont déjà fait rapidement diminuer le niveau des utilisateurs dans ce domaine, bien souvent sans améliorer le résultat. Plus encore, les correcteurs grammaticaux, tel celui de Word, donnent parfois de curieux résultats, en suggérant d'accorder des mots qui n'ont pas de raison de l’être. Plus encore, ils finissent par produire des textes formatés, sans personnalité.
Certes, c'est bien pratique professionnellement pour une simple lettre, dans la mesure où l’on supprime les secrétaires, et où les cadres rédigent-eux-même le document final ; mais à titre personnel, ou pour un rapport de plusieurs pages, ça finit par rendre le monde bien triste, à l'époque où chacun revendique sa différence.
Je pense qu'il faudra encore pas mal d’années pour détecter les contresens (un des plus beaux que j'ai vu dans ma vie professionnelle c'est prescrire pour proscrire)
Psyphilo
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 26 février 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
1 août 2018
-
C'est fantastique ! Peut-être y aura-t-il une orthographe plus soignée dans vos articles ? ex : "bientôt plus de soucis " S'il n'y en a plus, souci ne comporte pas de "s" ! Il n'y a pas de virgule avant "et" car c'est une ponctuation naturelle, etc. Des progrès en perspective...
xplom
Messages postés
34499
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 octobre 2019
129 -
perso je mets une virgule avant le et pour l'accentuer, comme si j'avais oublié de dire un truc important
"je suis nul, et je le revendique"
autres façon :
"je suis nul... et je le revendique"
il en pense quoi maître Capello ?
xenex
Messages postés
98
Date d'inscription
dimanche 21 décembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
28 septembre 2019
17 -
Je suis en partie de l'avis de xplom : La virgule avant la conjonction “et” s'avère parfois utile voire nécessaire pour le sens même de la phrase. Par contre, je n'aime pas l'abus de … (points de suspension) et encore moins de ... (trois points successifs, et pire encore, plus de trois points ; voire du “etc...”
Quant au “s” quand “il n'y en a pas” : Lorsque j'étais au collège, je refusais de mettre une marque de pluriel das ce cas, pour des raisons purement logiques; j'avais rapidement 0 en dictée, car autrefois et jusque qu'en 1990, on nous disait : il faut mettre un s, car s'il y en avait il y en aurait plusieurs.
xplom
Messages postés
34499
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 octobre 2019
129 -
perso
un truc me dérange dans la langue Française c'est le mot "plus"
y'en a plus .
0 ou beaucoup ?
alors tant pis je parle en SMS , je met +
Commenter la réponse de xenex