Menu
Donnez votre avis

Un distributeur automatique de voiture

heso59 - jeudi 3 mai 2018 - 12:25
Un distributeur automatique de voiture
Ford et Alibaba ont mis en service un distributeur automatique de voitures. Ca se passe en Chine.

(CCM) — Le Super Test-Drive Center de Guangzhou en Chine est un distributeur automatique... de voitures. Les automobilistes peuvent y tester et y acheter leur véhicule, sans rencontrer de vendeur. Ce test surprenant est le résultat d'une collaboration entre le constructeur automobile Ford et Alibaba, le géant chinois du e-commerce.


Vue de l'extérieur, la machine est incroyable, et l'intérieur est tout aussi surprenant. Alibaba et Ford ont mis en commun le meilleur de leurs technologies pour sortir ce Super Test-Drive Center. Il permet aux habitants de Guangzhou d'acheter une voiture grâce à leur smartphone. Après plusieurs mois de gestation, le concept a vu le jour et les premiers clients peuvent essayer ce nouveau mode d'achat d'automobile. Voici une vidéo de démonstration du Super Test-Drive Center (vidéo en ligne) :



Pour acheter, tout se passe sur l'application Tmail d'Alibaba. L'acheteur y choisit le véhicule souhaité. Pour accéder au distributeur automatique de voitures, l'utilisateur doit s'identifier et payer une caution. Et si l'acheteur a un « social score » suffisant, il est même dispensé de caution... Avec un système de reconnaissance faciale, le véhicule choisi par l'utilisateur est mis automatiquement à sa disposition. Commence alors une période de 3 jours d'essais, à l'issue de laquelle le client peut conserver le véhicule, en l'achetant définitivement. Pour éviter d'éventuels abus, l'utilisateur est limité à 5 essais sur deux mois, et ne peut essayer qu'une seule fois un même modèle. Si le test de Guangzhou est concluant, le Super Test-Drive Center d'Alibaba et Ford pourrait préfigurer un nouveau mode de distribution de voitures, plus automatique et plus impulsif.

Photo : © Alibaba.
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme