Menu
Donnez votre avis

L'obsession pour la croissance de Facebook

BenjaminWalewski - vendredi 30 mars 2018 - 10:11
L'obsession pour la croissance de Facebook
La fuite d'un mémo de la direction révèle que Facebook a privilégié sa croissance au prix

(CCM) — Facebook expérimente en ce moment même ce sentiment résumé par la belle expression française "Quand ça veut pas, ça veut pas". Déjà dans ses petits souliers face aux nombreux reproches qui lui sont fait en rapport avec l'affaire Cambridge Analytica, l'entreprise risque de prendre une nouvelle volée de bois vert suite à la publication d'un mémo interne décrivant la "volonté de croissance à tout prix".


Intitulé The Ugly (Le truc moche) et rédigé en juin 2016 par le Vice-Président de Facebook Andrew “Boz” Bosworth, le document a été diffusé en interne et a récemment atterri dans les mains de Buzzfeed (lien en anglais). Le mémo a pour sujet "l'horrible vérité" sur sa mission principale : connecter des gens. Et Bosworth, connu pour son franc-parler, n'y va pas par quatre chemins.

Si connecter des gens peut être positif, ces derniers peuvent aussi faire une mauvaise utilisation du service. "Peut-être que cela coûte une vie en exposant quelqu'un aux harceleurs Peut-être que quelqu'un meurt dans une attaque terroriste coordonnée sur nos outils" écrit Bosworth. Peu importe, Facebook continuera à connecter les gens.

"Nous connectons les gens. Point.", poursuit Bosworth, "C'est pourquoi tout le travail que nous faisons en matière de croissance est justifié. Toutes les pratiques douteuses d'importation de contacts. Tout le langage subtil qui aide les gens à rester consultables par des amis. Tout le travail que nous faisons pour améliorer la communication. Le travail que nous devrons probablement faire un jour en Chine. Tout".

Chez les employés, cette publication un rien provocante a créé la controverse - et cela a même fait tousser Mark Zuckerberg - et sa diffusion publique ne risque pas d'arranger les choses. Depuis, Bozworth a pris ses distances avec son texte affirmant sur Twitter (lien en anglais) qu'il "n'est plus d'accord avec le texte aujourd'hui et qu'il n'était même pas d'accord avec même quand il l'a écrit". Un peu facile, disent certains...

En tout les cas, même s'il date déjà un peu, ce mémo risque de ne pas arranger la situation actuelle de Facebook...

Photo : © Lukasz Stefanski - Shutterstock.com
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme