Menu
Donnez votre avis

Vers une régulation de Facebook ?

BenjaminWalewski - jeudi 22 mars 2018 - 15:39
Vers une régulation de Facebook ?
Suite à l'affaire Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg s'est dit ouvert à une régulation des publicités sur Facebook.

(CCM) — Depuis plusieurs jours au cœur de l'affaire d'utilisation frauduleuse des données issues de son réseau social par Cambridge Analytica, le patron de Facebook s'était muré dans un prudent silence. Qu'il a fini par briser en s'exprimant sur sa page personnelle (lien en anglais) et auprès de différents médias américains : Wired, Recode, The New-York Times et la chaîne de télévision CNN. S'il a présenté ses excuses, Mark Zuckerberg a également parlé de ses plans pour plus de sécurité et de transparence. Et la régulation législative pourrait en faire partie.


Dans ses diverses interviews, Mark Zuckerberg a longuement battu sa coulpe : "Nous avons laissé tomber la communauté, je me sens mal et suis désolé pour cela" affirme-t-il à Recode. Zuckerberg regrette par ailleurs d'avoir bâti une API de plateforme vulnérable à des utilisations détournées comme celle faite par Cambridge Analytica et de ne pas avoir enquêté sur le sujet lorsqu'un journaliste britannique de The Guardian a prévenu l'entreprise en 2015.

"C'était clairement une erreur" reconnaît le patron de Facebook sur CNN. Une erreur qui pourrait l'amener à s'expliquer devant le Congrès Américain dans le cas d'une enquête; et Mark Zuckerberg s'est dit prêt à venir s'expliquer. Mais il faudra plus que des excuses pour convaincre le Congrès...

De façon plutôt surprenante, Mark Zuckerberg s'est dit prêt à réfléchir sur une régulation du marché publicitaire pour aller vers plus de transparence lorsqu'il a été interrogé sur le sujet par CNN. "Je ne suis pas sûr que nous ne devrions pas être réglementés [...] Il y a des choses comme la réglementation de la transparence des publicités que j'aimerais voir". Le Honest Ads Act aux États-Unis et le Règlement Européen des Données Personnelles de ce côté-ci de l'Atlantique vont d'ailleurs dans ce sens.

Pour que l'histoire ne se reproduise pas, Mark Zuckerberg a également annoncé un plan d'action en 15 points, qu'il n'a pas entièrement dévoilés. On sait cependant que l'effectif des équipes de sécurité passera de 15000 à 20000 personnes. Et qu'une partie de leur travail sera de vérifier si des milliers d'applications n'ont pas non plus profité de leurs accès aux données des utilisateurs...

Enfin, le patron de Facebook s'est aussi exprimé sur d'autres sujets cruciaux comme l'utilisation de sa plateforme par des pouvoirs gouvernementaux ou sur le contrôle des contenus... Une chose est certaine, le printemps de Mark Zuckerberg va être très chaud et très chargé !

Photo : © iStock.
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Natali22