Menu
Donnez votre avis

Un robot soulevant 1000 fois son poids

Hervé Didier - lundi 12 mars 2018 - 14:59
Un robot soulevant 1000 fois son poids
Inspirés par l'origami les chercheurs du MIT et Harvard ont créé un muscle robotisé soulevant 1000 fois son poids.

(CCM) — L'avancée scientifique est considérable. Ces muscles robotisés sont désormais capables de soulever jusqu'à 1 000 fois leur poids. La technologie mise au point par les chercheurs du MIT et de Harvard University aura des implications concrètes dans la création de robots mous, mais très puissants.


La technologie développée par les chercheurs (lien en anglais) du Wyss Institute à Harvard SEAS et du CSAIL du MIT est directement inspirée par les techniques ancestrales de l'origami japonais. Chaque muscle est composé de compartiments hermétiques, remplis d'air ou de fluide, qui se plient et fonctionne à la manière d'un squelette. Une fois que la pression à l'intérieur du compartiment se réduit, l'intégralité de la structure se contracte, à l'image des muscles du corps humain. La différence entre l'homme et la machine se fait dans les capacités spectaculaires de ces muscles artificiels : la structure peut soulever jusqu'à 1 000 fois son propre poids.

Voici en vidéo une démonstration de ces muscles robotisés inspirés de l'origami :



Cette robotique « molle » est un domaine émergent de la robotique, promis à un très grand avenir. La flexibilité de l'invention permet d'imaginer des utilisations dans plusieurs contextes. En médecine pour soulever des patients, dans l'industrie pour accéder à des espaces confinés, dans l'aérospatiale (un domaine où chaque kilo embarqué est compté...) ou encore pour la création d'exosquelettes capables d'augmenter les capacités humaines. Autre avantage de ces muscles robotisés : ils sont économiques à produire. Il est possible de les construire en moins de dix minutes, avec des matériaux coûtant quelques euros. Seule la pompe électrique qui envoie de la pression à l'intérieur du compartiment est réellement coûteuse. Avec leur invention, le MIT et Harvard devraient prendre une longueur d'avance dans la course à la robotique molle.

Photo : © Harvard University.
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Huan