Menu
Donnez votre avis

Il vole, il nage, le mini-robot RoboBee

heso59 - lundi 26 février 2018 - 12:11
Il vole, il nage, le mini-robot RoboBee
Le mini-robot RoboBee ressemble à une abeille et se propulse sur tous terrains. La vidéo est spectaculaire.

(CCM) — Les chercheurs de l'université de Harvard continuent de développer les capacités de leur mini-robot. Désormais, RoboBee a appris à voler, plonger dans l'eau et nager. Il peut même ressortir de l'eau, alors qu'il est à peine plus gros qu'un insecte...


Depuis plusieurs années, le Wyss Institute de Harvard (lien en anglais) travaille pour améliorer son RoboBee. Son nom permet de deviner qu'il est inspiré des abeilles et que sa fonction première est de voler. Mais les dernières avancées en matière de miniaturisation des robots ont permis d'ajouter de nouvelles capacités au mini-robot américain. Maintenant, RoboBee est capable de nager, de se propulser lui-même hors de l'eau, et d'atterrir en toute sécurité. Le secret de cette agilité ? Les dispositifs de flottaison qui sont intégrés au RoboBee, et qui lui permettent de rester à la surface de l'eau. Le système interne, qui est basé sur la combustion, lui permet de s'éjecter dans les airs.

En vidéo, on comprend mieux ce que les chercheurs de Harvard ont réussi à développer avec RoboBee :



Pour les concepteurs du RoboBee, le challenge vient de la transition entre la nage et le vol, comme la vidéo le montre bien. La résistance de l'eau sur les composants du robot gêne le décollage, d'où l'utilité des flotteurs pour permettre au robot de revenir à la surface. Autre difficulté à surmonter : avec sa petite taille, le RoboBee n'est pas capable de transporter de carburant. Pour réussir à le propulser dans les airs, une plaque électronique séparant l'hydrogène et l'oxygène de l'eau a été rajoutée. En mélangeant les deux éléments pour obtenir un gaz inflammable, le RoboBee parvient à s'envoler dans les airs.

RoboBee n'est pas le premier robot à se métamorphoser en insecte pour voler ou se coller aux murs. Mais les chercheurs du Wyss Institute sont les premiers à mettre au point un micro-robot capable de se déplacer en changeant d'environnement à plusieurs reprises.

Photo : © Harvard University.
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme