Menu
Donnez votre avis

Les bons plans pour éviter le Blue Monday

Perrine Tiberghien - lundi 15 janvier 2018 - 15:58
Les bons plans pour éviter le Blue Monday
Chaque année, on parle du troisième lundi de janvier comme du « Blue Monday », une journée de déprime où la fatigue et la mauvaise humeur s’installent. Bonne nouvelle, cette journée n’a aucun fondement scientifique. Et deuxième bonne nouvelle, si vous avez quand même l’impression de passer une mauvaise journée, il existe des solutions. Petit tour des sites pratiques qui vous aideront à retrouver le sourire.

Le Blue Monday, ce jour… qui n’existe pas vraiment


Plusieurs critères devraient faire de ce lundi de janvier une journée plus déprimante que les autres : la fin du week-end, les dépenses trop importantes pendant les fêtes et les soldes (et encore deux semaines avant le prochain salaire), les journées encore courtes, le temps généralement froid ou pluvieux, les prochaines vacances qui se font attendre… Néanmoins, l’expression « Blue Monday » n’a rien de scientifiquement prouvé : elle est née d’une opération marketing menée par une agence de voyage. Autrement dit, rien ne vous oblige à passer une mauvaise journée !

Si toutefois c’est le cas, pas d’inquiétude. Il existe des multitudes de solutions à adopter dès maintenant. Vous avez des dettes à rembourser ? La plateforme Ifound money recense tous les sites qui aident à trouver petits boulots et bons plans pour remettre ses comptes au vert. Garder des animaux, aider son voisin à déménager ou cuisiner pour les autres : il existe une multitude d’idées et c’est le moment d’en profiter. Vous vous sentez fatigué ? C’est le moment de revoir vos cycles de sommeil. Le site Jevaisbiendormir propose de calculer vos cycles de sommeil pour se coucher aux bonnes heures. Le site My Sommeil permet aussi de calculer votre ICS (Indice Capital Sommeil). Certaines applis, comme Sleep Cycle ou Sleep Better, devraient aussi aider.

Enfin, si vous avez envie de partager votre bonne humeur, un nouveau défi pourrait bien vous intéresser sur les réseaux sociaux. Il s’agit de « 30 jours sans râler », ou challenge « j’arrête de me plaindre ». L’initiative a été lancée par des Flamands, et dispose de sa page Facebook. Un défi belge qu’on devrait aussi pouvoir relever !

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme