Menu

Lunettes connectées et spectacle en VO

heso59 - mardi 2 janvier 2018 - 09:38

Lunettes connectées et spectacle en VO

Grâce à ces lunettes connectées, on peut apprécier un spectacle en version originale, sans parler la langue.

(CCM) — Les sous-titres sont habituels au cinéma, mais ils sont bien plus rares au théâtre et pour des spectacles vivants. Avec des lunettes AR connectées, une entreprise a peut-être trouvé la solution.



La technologie est à mettre au crédit de Theatre in Paris, une entreprise franco-allemande qui se spécialise dans le <gars>surtitrage de spectacles vivants</gras> depuis près de cinq ans. La solution permet de se passer des écrans classiques, au confort limité et obligeant le spectateur à tourner la tête pour lire le texte à côté ou au-dessus de la scène de spectacle. Avec ses lunettes connectées en réalité augmentée, Theatre in Paris offre plus de confort : l'œil du spectateur n'a pas à faire d'effort d'accommodation. Le texte apparaît comme flottant devant la scène. Avec un choix de 6 langues, la solution fait également tomber la barrière de la langue. Les lunettes ont été développées par Epson. Le modèle Moverio a une valeur unitaire d'environ 1 000 euros. L'investissement pour les salles est conséquent, mais selon Theatre In Paris, le potentiel est énorme auprès de la clientèle étrangère de passage dans la capitale.

Avec ces lunettes en réalité augmentée, le public non-francophone peut venir dans les salles de spectacles à Paris et en France, en s'affranchissant de la barrière de la langue. Pour les touristes non-francophones, l'occasion est unique d'ajouter des sorties théâtrales à leur programme, une façon unique de profiter de l'offre culturelle de la capitale. Par ailleurs, le sous-titrage en réalité augmentée devient un argument pour développer l'exportation de spectacles produits en Français. Les programmateurs étrangers peuvent assister à ces représentations, et apprécier facilement le spectacle, avant de l'acheter pour leurs salles.

Photo : © Theatre in Paris.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de MiniApp