Menu
Donnez votre avis

Seuls les iPhone seraient bridés ?

heso59 - dimanche 31 décembre 2017 - 09:28
Seuls les iPhone seraient bridés ?
C'est promis : les concurrents d'Apple comme Samsung, LG, HTC ou Motorola jurent ne pas brider leurs smartphones.

(CCM) — Apple est au cœur de la tempête, et ses concurrents en profitent pour se démarquer. En plein scandale des iPhone bridés, Samsung, HTC, LG et même Motorola y vont de leurs déclarations pour rappeler que leurs smartphones ne sont jamais ralentis. Mais les raisons ne sont pas celles que l'on croit.


Malgré les excuses publiques d'Apple et la promesse de baisser à 29 $ le prix du renouvellement des batteries, le scandale continue de gagner de l'ampleur, relayé par les déclarations des concurrents de la marque californienne. Premier à dégainer : Samsung, qui assure ne pas pratiquer de bridage du CPU lors des mises à jour du système d'exploitation. Le grand rival sud-coréen garantit même que les performances de ses batteries sont optimisées en permanence, grâce à des algorithmes-maison. Samsung donnant des leçons en matière de gestion de batterie défectueuse : les amateurs de high-tech apprécieront l'ironie de la situation... D'autres concurrents d'Apple se sont également empressés d'emboîter le pas. C'est ainsi que les représentants de Motorola, HTC et LG ont également garanti que les performances du CPU de leurs smartphones ne sont jamais affectées par l’ancienneté de leur batterie.

Les clients de ces marques peuvent donc être rassurés. Mais au-delà de la communication, deux éléments techniques permettent de comprendre cette différence entre Apple et les autres fabricants de smartphones. D'une part, les iPhone disposent d'une batterie de taille beaucoup plus réduite que celle de ses concurrents. Samsung, LG ou HTC ont donc plus de marge de manœuvre lors des mises à jour logicielles pour optimiser les performances de l'appareil. Deuxième élément d'explication : l'OS de leurs smartphones, Android, est extrêmement fragmenté. Contrairement à Apple, ces fabricants n'ont donc qu'un accès très limité pour combiner mise à jour logicielle et optimisation du CPU.

Entre raisons technologiques et guerre de communication, le bridage ou non des iPhone et des smartphones concurrents est donc un problème plus complexe qu'il n'y paraît.

Photo : © Oleg GawriloFF - Shutterstock.com
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme