Donnez votre avis

Stockage de données, à nous l’éternité !

Davizz - mercredi 17 février 2016 - 11:08
Stockage de données, à nous l’éternité !
Des chercheurs stockent des données dans du cristal de quartz, un support qui résiste des milliards d’années.

Vous aimeriez lire les lettres d’amour des dinosaures ou consulter leurs albums photos ? Cela serait aujourd’hui possible s’ils avaient stocké leurs données dans du cristal de quartz. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit d’un des matériaux les plus résistants connus des hommes. Si résistant qu’il peut être plongé dans de l’acide ou être introduit dans un four à 1 000°C tout en protégeant les données. Et pendant longtemps. Très longtemps. Quatorze milliards d’années, estiment des chercheurs de l’université de Southampton penchés sur ce nouveau support de stockage.

Comment ça marche ?

Le stockage des données dans du cristal de quartz se réalise grâce à une technologie de gravure au laser mise au point par les chercheurs. Le faisceau, appelé « femtoseconde », génère une multitude d’impulsions qui créent de petites cavités. Ces cavités, dont chacune peut contenir 3 bits d’information, permettent ensuite d’encoder deux types d’information : la polarisation et le retard de phase.

Un support de stockage réellement exploitable ?

Grâce à cette technique, les chercheurs sont parvenus à graver des textes fondamentaux tels que la déclaration universelle des droits de l’Homme, la bible du roi Jacques et le traité d’optique d’Isaac Newton. Un disque de quartz, grand comme une pièce de monnaie, pourrait être capable de stocker 360 To de données. Cette technologie pourrait constituer une solution intéressante au problème de pérennité auxquels sont confrontés les supports actuels. Les chercheurs, conquis par les propriétés du cristal de quartz, songent déjà à sa commercialisation.

Photo : © iStock.
Ajouter un commentaire

Commentaires

cslevine
Messages postés
66
Date d'inscription
jeudi 31 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
16 janvier 2020

Une bien bonne nouvelle ! Vivement la commercialisation effectivement. Une aubaine à plusieurs point de vue, situation principale :
1. on ne se posera plus la question de la fiabilité d'une sauvegarde. (mais que cela n'empêche pas les archives en double exemplaire ( Un petit support peut aussi se perdre ou être volé ). Les données numériques sont le véritable avenir de la transmission du savoir.
2. douter de la capacité future à lire des supports actuels ou passé, c'est comme si l'on disait que les gravures rupestres ou hiéroglyphes seraient inaccessibles. C'est oublier qu'un savoir technologique, c'est de l'acquis définitif. Par exemple on sait fabriquer encore aujourd'hui des tourne-disques vinyls, on sait fabriquer des lasers pour lire les premiers rouleaux phoniques enregistrés à la fin du 19e siècle ( et les données sont sûrement aujourd'hui accessibles en WAV ). De même que la construction de moteurs V8 intéresse encore des passionnés qui en ont même réalisés en... papier, fonctionnels. Car il y a les plans. Ainsi, sera t-il toujours possible pour les lointaines futures générations, de fabriquer à la demande un lecteur capable de relire un CD ou DVD, Blueray, même abimés.
Tandis que pour lire un support quartz, les lecteurs seront aussi nombreux qu'aujourd'hui le sont les lecteurs MP3.
Toutefois on pourrait pousser l'idée à chercher comment transmettre à une civilisation extraterrestre, par exemple, le savoir pour fabriquer le lecteur. Pour cela il faudrait sans doute qu'un dispositif projette automatiquement une vidéo, très longue, comportant différents modes d'emploi d'utilisations du support de stockage qu'ils auraient trouvé.
Cette réflexion ne concerne qu'un cas de figure plutôt décalé, par rapport à la demande actuelle, quotidienne, dans le moment présent et futur de notre vie terrestre.
pols12
Messages postés
1150
Date d'inscription
lundi 22 mars 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
31 juillet 2019
81 > cslevine
Messages postés
66
Date d'inscription
jeudi 31 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
16 janvier 2020

Un peu trop de certitudes...
« un savoir technologique, c'est de l'acquis définitif »
On ignore encore aujourd'hui quelle technologie ont utilisé les égyptiens pour bâtir leur pyramide. Tout peut s'oublier et tout s'oubliera. Mais ce n'est pas parce que c'est oublié que ça n'a pas eu d'impact jusqu'à aujourd'hui.

« Les données numériques sont le véritable avenir de la transmission du savoir »
Je n'ai pas réellement d'arguments, mais je pencherais plutôt pour une sorte de sélection naturelle des connaissances. On a sans doute les capacités de tout stocker et de tout mémoriser grâce au numérique. Mais que fera-t-on de ces amas de données ? À un instant t, on parle déjà de « big data », alors pour toute une période historique...
Une des règles de l'archivage, c'est de faire des choix : on ne peut pas tout garder car ça masquera sous la masse ce qui est important. Ceci dit, ce n'est pas à nous de juger de ce qui est important dans notre époque et toute la problématique est là.

« il faudrait sans doute qu'un dispositif projette automatiquement une vidéo »
Alors là, c'est un postulat hasardeux. Sur Terre il existe un grand nombre d'espèces, combien seraient capables de comprendre cette « vidéo » ?
On peut postuler l'existence d'une civilisation extraterrestre, les scientifiques le font. Cependant, postuler qu'elle a la vue comme sens, que sa vue perçoive les mêmes longueurs d'onde que les humains et qu'elle ait un organe (cerveau) capable d'analyser le message vu avec le même raisonnement qu'un humain, c'est postuler un peu trop, à mon humble avis.


Avant de vouloir transmettre nos connaissances « majeures » à des civilisations pour des milliers d'années plus tard et pour des extraterrestres, tâchons de transmettre les « savoirs et secrets de grand-mère » qui se perdent et se sont perdus car se transmettant par voie orale de générations en générations.
NB : Cristal de quartz est un pléonasme. Le quartz et par définition un cristal
Yully, c'est bien dit, il y aura toujours les bons et les mauvais, les Bons quand ils détiennent les rênes il y a équilibre mais les Mauvais alliés au satanisme du nouvel ordre du désordre mondial foutent la pagaille en sens dessus dessous en s'attaquant armé de science sans avantage d'impact destructeur en s'ingérant dans la génétique en nuisant à la nature et à l'Ethique de la vie, ce qui est grave c'est qu'il se cache les outranciers derrière de belle façade humaine, leur arme dissuasif le contrôle économique par les vices du pillage et la corruption, enfin, le stockage des données est imprégnés dans la mémoire des hommes libres d'esprit sain est indélébile et il en sera témoin éternellement.
Merci Mogtahid pour ce trait d'humour décalé bien senti, j'ai beaucoup ri !