Menu
Donnez votre avis

La batterie au sel made in France

Davizz - dimanche 29 novembre 2015 - 12:29
La batterie au sel made in France
Des chercheurs français ont inventé une batterie sodium-ion, une batterie bon marché qui fonctionne au sel.

Depuis l’émergence des nouvelles technologies, les fabricants cherchent sans cesse de nouveaux matériaux et des techniques innovantes, afin de concevoir des batteries capables d’offrir une autonomie à la hauteur des attentes des utilisateurs. Mais les fabricants vont paradoxalement à l’autre bout du monde pour fouiller les entrailles de la planète à la recherche de lithium, alors qu’ils ont devant eux un composant qu’ils pourraient exploiter en abondance : le sel.

Des chercheurs français issus du CNRS et du CEA viennent de mettre au point une batterie sodium-ion, une batterie au sel de 6,5 cm de long et de 1,5 cm de diamètre. Cette nouvelle technologie pourrait être utilisée dans plusieurs domaines, en particulier dans le stockage d’énergies renouvelables. Le sel abonde plus que le lithium, et il est plus facile à extraire. Par conséquent, une batterie au sel est moins onéreuse qu’une batterie au lithium. Cependant, elle n’est pas aussi performante que les batteries actuelles, car elle ne peut pas atteindre des densités énergétiques aussi élevées. Mais comme le souligne Jean-Marie Tarascon, chimiste au CNRS, cette nouvelle technologie peut être améliorée : « Quand Sony a sorti sa première batterie lithium-ion en 1991, la densité énergétique était de 110 Wh/kg. Or, nous avons beaucoup plus de connaissances sur les batteries aujourd’hui. Nous allons pouvoir monter plus vite en performance ». Avant d’ajouter que quels que soient les progrès réalisés, « on ne fera jamais mieux que le lithium-ion ».

La France figure parmi les pionniers dans le domaine des batteries sodium-ion, à l’instar du Japon.

Photo : © Vincent GUILLY/CEA.
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de sawsix