Free à l'assaut des fréquences en or

Free à l'assaut des fréquences en or
Free a déboursé 932 millions d'euros pour obtenir des fréquences 700 MHz, si convoitées pour leur grande portée.

Free vient de mettre la main à la poche pour donner un coup de fouet à son réseau 3G et 4G : l'opérateur français a dépensé 932 millions d'euros pour acquérir 10 MHz de fréquences 700 MHz, également appelées « fréquences en or ». Ces dernières sont nommées ainsi en raison de leur excellente portée. En effet, les fréquences 700 MHz sont idéales dans les zones denses telles que les grandes villes, car elles permettent de couvrir une surface plus grande avec un nombre d'antennes moins important. Free dispose désormais de deux blocs de 5 MHz duplex, qui vont lui permettre de consolider son réseau haut débit, composé jusque-là uniquement de 1800 MHz et de 900 MHz. L'opérateur totalise maintenant 55 MHz de fréquences 3G et 4G.

L'Arcep était prêt à attribuer 3 blocs de 5 MHz à Free Mobile, afin d'aider l'opérateur à rattraper une partie de son retard sur Orange et Bouygues Telecom, mais la firme fondée par Xavier Niel a préféré se contenter de deux blocs. Pour des raisons budgétaires, probablement, chaque bloc valant la bagatelle de 466 millions d'euros.

L'État, grand bénéficiaire de l'opération

La mise aux enchères des fréquences 700 MHz bénéficie avant tout à l'État, qui empoche 2,796 milliards d'euros au passage. Free n'est pas le seul opérateur à avoir acquis des fréquences en or : Bouygues Telecom et SFR ont également acheté un bloc chacun. A présent, les lauréats doivent communiquer la somme qu'ils sont disposés à payer pour jouir d'une position privilégiée au sein de la bande de fréquence.

Photo : © Free.