Menu
Donnez votre avis

Vend mot de passe à 2$, qui dit mieux ?

Davizz - mardi 27 octobre 2015 - 09:46
Vend mot de passe à 2$, qui dit mieux ?
Une jeune américaine âgé de 11 ans vend des mots de passe sécurisés pour... deux dollars. Et elle a sa clientèle.

Pour monter sa propre affaire, on peut ouvrir un restaurant sur une plage des Caraïbes, se préparer dans la meilleure école de commerce ou apprendre un métier manuel. D'autres préfèrent rester chez eux et créer des mots de passe hyper-sécurisés pour les revendre ensuite. C'est le cas de Mira Modi, une fillette de 11 ans originaire des Etats-Unis qui utilise la méthode Diceware (lien en anglais) pour générer ses mots de passe. Très lucide pour son âge, la fillette affirme que de nos jours, « nous avons de si bons ordinateurs que les gens peuvent pirater n'importe quoi beaucoup plus rapidement. Quand les gens hackent notre compte sur les réseaux sociaux, ce n'est pas très grave, mais s'ils hackent notre compte en banque via notre email, c'est très important d'avoir un bon mot de passe.». Si tous les adultes avaient autant de bon sens que Mira, nous vivrions probablement dans un monde meilleur.

La méthode Diceware, comment ça marche ?

Cette méthode simple et efficace consiste à générer des nombres de forme aléatoire en jetant des dés. Ensuite, un dictionnaire numéroté permet d'attribuer des mots aux nombres obtenus, puis des suites de mots qui deviennent des mots de passe sécurisés. Sécurisés, car ils sont le fruit du hasard et sont, par conséquent, très difficiles à deviner. Un grand avantage en matière de cybersécurité.

Loin de se considérer comme une entrepreneuse, Mira prend plutôt son activité comme un jeu : «Toute cette idée de faire ses propres mots de passe et d'être super sécurisé et tout ça, je ne pense pas que mes amis comprennent ça, mais je pense que c'est cool». Elle vient de lancer son site-générateur de mots de passe et a déjà attiré une trentaine de clients.

Photo : © Creative Commons - Pixabay : geralt.
Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme