LibreOffice souffle sa cinquième bougie

LibreOffice souffle sa cinquième bougie
LibreOffice, la suite bureautique libre créée pour rivaliser avec Microsoft Office, vient de fêter ses cinq ans.

Fin septembre 2010. Plusieurs développeurs mécontents du système de gouvernance du projet Apache OpenOffice, anciennement appelé StarOffice, décident de s'appuyer sur The Document Foundation pour donner naissance à un fork d'OpenOffice.org : LibreOffice. Ils rêvent d'une suite bureautique « réellement libre », contrairement au projet développé par Oracle qu'ils dénoncent ouvertement. Grâce au soutien de plusieurs experts en logiciel libre tels que Canonical, la Free Software Foundation et GNOME, la suite bureautique LibreOffice s'est construite sur des bases solides et a su évoluer au fil du temps. Basée sur le code d'OpenOffice.org, elle est automatiquement passée en 3.3 et la dernière version est compatible avec Windows 10, le nouveau système d'exploitation de Microsoft. Par ailleurs, les développeurs travaillent actuellement sur une version Web et une édition pour Android.

Un ciel dégagé pour LibreOffice

Actuellement, la suite bureautique LibreOffice comprend six applications : un éditeur de texte (Writer), un gestionnaire de feuilles de calcul (Calc), un gestionnaire de bases de données (Base), un outil de présentation (Impress), un éditeur de graphiques vectoriels (Draw) et une application de formules mathématiques (Math). Une formule gagnante qui séduit de plus en plus les acteurs publics, notamment la ville de Toulouse qui l'a adoptée l'an dernier. Le mois prochain, la suite bureautique sera également présente sur environ 150 000 machines du ministère de la Défense italien. Le ciel de LibreOffice semble pour le moment dégagé, ce qui devrait lui permettre de souffler encore de nombreuses bougies.

Photo: © Thomei08