Donnez votre avis

10 millions de Français adeptes du streaming et du téléchargement illégal

Davizz - jeudi 9 juillet 2015 - 12:08
10 millions de Français adeptes du streaming et du téléchargement illégal
Malgré la mise en place de mesures antipiratage et plusieurs condamnations, les Français continuent de fréquenter des sites de téléchargement et de streaming. Un engouement contre lequel luttent sans relâche les ayant droits.

En France, regarder un film ou une série sur Internet et télécharger de la musique gratuitement sont monnaie courante. En mai dernier, plus de 10 millions de Français ont fréquenté au moins un des quinze principaux sites de streaming et de téléchargement. Bien que ce chiffre se soit stabilisé depuis deux ans, beaucoup d'efforts restent à faire en matière d'antipiratage pour lutter contre les places fortes du téléchargement et sensibiliser les utilisateurs. En effet, lorsqu'un site est interrompu ou attaqué, plusieurs dizaines d'autres sites peuvent voir le jour.

Quelle que soit la sévérité des sanctions, il existera toujours un noyau d'utilisateurs incompressible qui accéderont d'une manière ou d'une autre à ces sites. Ces utilisateurs, autrefois très friands des réseaux d'échange en pair à pair (P2P), se tournent de plus en plus vers les sites de téléchargement et de streaming pour être moins exposés. Zone Telechargement est le site le plus populaire en France. Apparu en 2011, il a attiré plus de 3,5 millions de Français en mai dernier. Le site renvoie l'utilisateur vers des services de stockage tels que Rapidgator, Upbox et 1fichier.

Comment mettre fin au piratage ?

Loin de rester les bras croisés, les ayant droits multiplient les actions pour stopper l'hémorragie. A leur demande, la justice a ordonné aux fournisseurs d'accès à Internet le blocage de plusieurs sites dont Allostreaming et DPStream.tv. Problème : contourner une telle sanction est un jeu d'enfant pour les administrateurs de ces sites qui ont juste à créer un nouveau domaine afin de poursuivre leur activité. C'est par exemple le cas des modérateurs de Wawa Mania qui, sur leur nouveau site Phoenix-Warez, ont clairement laissé entendre leur position en affirmant que « le partage est un concept qu'on ne peut pas stopper ». Couper les revenus des plateformes est une autre solution proposée par les ayant droits.

Défense des droits d'auteur Vs liberté d'échange des utilisateurs : au vu des enjeux économiques, la bataille juridique concernant le streaming et les téléchargements est loin d'être terminée...

Photo: © Doug Waldron
Ajouter un commentaire

Commentaire

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme