HP poursuit Autonomy

HP poursuit Autonomy


Après l'avoir racheté en 2011, Hewlett-Packard reproche à Autonomy d'avoir falsifié les comptes et le poursuit.

Il y a 4 ans, Hewlett-Packard a acquis l'éditeur de logiciels Autonomy pour un montant de 11.1 milliards de dollars. Une somme très importante..... voire trop, car lors du bilan financier annuel suivant, HP dévalorisait Autonomy de 8.8 milliards de dollars. Depuis, c'est la guerre entre les dirigeants de HP et les fondateurs d'Autonomy. Les premiers accusent les seconds d'avoir falsifié les comptes alors qu'Autonomy se défend en affirmant que HP a surestimé les atouts de ce rapprochement.

Après avoir longtemps brandi la menace, HP vient de lancer une action contre le cofondateur Mike Lynch et l'ancien chef financier Sushovan Hussain d'Autonomy devant la Haute Cour du Royaume-Uni. Le groupe les accuse d'avoir déformé la situation financière d'Autonomy durant les négociations de rachat, parlant « d'activités frauduleuses ». Selon HP, des fausses déclarations, des irrégularités comptables et des dissimulations ne lui ont pas permis d'évaluer correctement le rachat d'Autonomy. Cela aurait conduit à un écart d'estimation de 5 milliards de dollars. Probablement la raison pour laquelle HP réclame, dans le cadre de ces poursuites, 5.1 milliards de dollars aux deux hommes.
Mike Lynch et Sushovan Hussain restent toujours sur leur position et affirment que HP est responsable de l'échec de l'acquisition. Toutefois, Mike Lynch a décidé de réagir en poursuivant également HP devant un tribunal britannique. Il accuse HP de fausses déclarations, de négligence et de campagne de dénigrement.

Cette nouvelle bataille judiciaire pourrait durer longtemps et HP n'est pas certain de la gagner. En effet, le Serious Fraud Office, l'agence du Royaume-Uni qui gère les dossiers importants de fraude et de corruption, a enquêté sur l'affaire HP/Autonomie. Elle a conclu, il y a deux mois, qu'il n'y avait pas suffisamment de preuves pour poursuivre les fondateurs d'Autonomy.

Photo: © HP.