Bouygues Telecom conteste la couverture de Free Mobile

Bouygues Telecom conteste la couverture de Free Mobile


L'opérateur Bouygues Telecom a saisi le Conseil d'État contre l'ARCEP pour contester la couverture du réseau de Free Mobile.

Dans le secteur des télécoms, les tentatives d'affaiblir les concurrents sont multiples et le terrain judiciaire est souvent utilisé. Le succès de Free et les conséquences pour eux attisent les critiques des autres opérateurs qui n'hésitent pas à l'attaquer.

Selon le journal L'Express, Bouygues Telecom essaie, une nouvelle fois, de s'en prendre à Free, mais de façon indirecte. En effet, l'opérateur vient de saisir le Conseil d'État contre l'ARCEP. Il reproche à l'autorité de régulation ses procédures pour mesurer la couverture du réseau de Free Mobile.
La raison est que le quatrième opérateur profite d'un accord d'itinérance avec Orange. L'observatoire de l'ARCEP ne distingue pas le réseau en propre et celui en itinérance. Résultat, en juillet 2014, selon l'ARCEP, Free Mobile couvrait 99.7 % de la population en 2G et 98.5 % en 3G. Des informations qui peuvent sembler « imprécises » puisque, selon le calendrier de ses obligations, Free couvre avec son propre réseau 75 % de la population en 3G depuis mi-janvier 2015.
Bouygues Telecom a confirmé avoir saisi le Conseil d'État et attend sa conclusion d'ici la fin de l'année.

L'opérateur historique n'est pas certain d'obtenir gain de cause. Une première plainte a été déposée en 2012 à ce sujet. Des syndicats de SFR, Orange et Bouygues Telecom avaient saisi le Conseil d'État, mais en vain, car ils ont été déboutés l'année suivante.

Photo: © Bouygues Telecom.