Menu
Donnez votre avis

Spotify : Universal conteste le streaming gratuit

CelineLhorte - lundi 23 mars 2015 - 17:14
Spotify : Universal conteste le streaming gratuit


Selon le Financial Times, Universal Music fait pression sur Spotify pour qu'il restreigne son offre gratuite de streaming.

De plus en plus de services de musique en streaming sont disponibles. Ce type d'offres séduit un nombre croissant de consommateurs. Toutefois, le secteur n'est pas encore rentable. En cause, les redevances à régler aux maisons de disques et ayants droit ainsi qu'une préférence pour les offres gratuites incluant la publicité.

Ce dernier point ne satisfait pas les maisons de disques.
Selon le Financial Times, le groupe Universal Music profiterait des renégociations de contrats de licence pour faire pression sur le géant du secteur Spotify. Son objectif est de pousser l'entreprise suédoise à restreindre l'offre gratuite pour inciter les consommateurs à opter pour un abonnement payant.
Il faut dire que, à l'instar de ses concurrents, Spotify a assoupli son offre gratuite de streaming en offrant, par exemple, l'accès de son service sur ordinateurs et appareils mobiles. En proposant plus de fonctionnalités dans sa version gratuite, Spotify attire de nouveaux utilisateurs, mais ces derniers voient moins d'intérêt à passer à une offre payante.
Selon Spotify, cette stratégie est payante, mais Universal Music n'est pas de cet avis. Selon le journal, les autres maisons de disques pensent la même chose que leur concurrent.

Il reste à voir si utiliser les renégociations de contrats suffira pour faire plier Spotify. Si tel est le cas, Universal devrait être suivi par ses concurrents et tous les services de streaming musical devraient être concernés.

Photo: © Spotify.
Ajouter un commentaire

Commentaire

Papounet17000
Messages postés
25944
Date d'inscription
lundi 4 février 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juin 2019
3589 -
Spotify : Universal conteste le streaming gratuit

Toutefois, le secteur n'est pas encore rentable. En cause, les redevances à régler aux maisons de disques et ayants droit ainsi qu'une préférence pour les offres gratuites incluant la publicité.

Les lobbys veulent le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière.
Commenter la réponse de Papounet17000