Donnez votre avis

Sur iOS, Dronestagram en version application

Perrine Tiberghien - samedi 7 mars 2015 - 16:51
Sur iOS, Dronestagram en version application
Le réseau social dédié aux images captées par les drones prend aussi ses aises en version application. Imaginé par des Français, Dronestagram vient de déployer son application sur iOS. De quoi proposer aux rêveurs un support à de belles images, et aux pilotes de drones un nouveau terrain de jeu !

Survoler la planète sur sa tablette

L'intérêt majeur de la plateforme Dronestagram en version mobile, c'est de faciliter l'ajout de nouvelles vidéos pour les utilisateurs inscrits. Des images tout juste captées depuis un drone peuvent être partagées via le WiFi, sans devoir passer par l'application web traditionnelle. Les amateurs de vidéos en déplacement apprécieront, même si l'application n'est pour le moment disponible que sur iOS. Dronestagram a annoncé un déploiement prochain sur Android.

Les amateurs de voyages par vidéos interposées trouveront aussi un intérêt à l'application. La lecture des vidéos et des photos est en effet facilitée depuis une tablette ou un smartphone. Selon la catégorie choisie, les images défilent en mode paysage ou portrait. Elles peuvent être partagées sur les réseaux sociaux, ou commentées à condition d'avoir créé son compte.

Depuis novembre 2014, Dronestagram a également ouvert son réseau à la captation d'images par d'autres moyens que des drones... à condition que ce soit en vol. Une catégorie est dédiée aux images filmées depuis un ULM, une montgolfière ou même un avion de ligne...

Drones : attention à la réglementation !

Les professionnels de l'image mais également les particuliers font de plus en plus souvent appel aux drones pour capter photographies et vidéos. L'utilisation des drones de loisir est soumise à une réglementation de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC)

Le site Dronestagram
L'application Dronestagram sur iOS

Ajouter un commentaire

Commentaire

Ouais, c'est surtout des vidéos tournées illégalement, en tous cas en France. Vu les survols de Paris, c'est juste con.
Commenter la réponse de Laurent